l’appareil photo

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Anal

l’appareil photoL’appareil photoVendredi après-midi, Adrien rentre plus tôt du travail ce jour la. Ce n’est pas forcement dans ses habitudes, il cherche donc à s’occuper en attendant que Chloé, sa compagne depuis quelques années, rentre à la maison.Il décide donc de trier les nombreuses photos prises depuis quelques mois et de les sauvegarder sur l’ordinateur familial.Il passe en revue les différents moments écoulés en famille depuis quelques mois. Anniversaires, sorties en famille, vacances…Après quelques dizaines de copier-coller dans les dossiers adéquats, il tombe sur une photo qu’il se rappelle clairement ne pas avoir prise.Prise dans la salle de bain, en face du miroir, le corps tourné vers la droite, laissant apercevoir une magnifique paire de seins et le bas du corps juste recouvert d’une légère serviette laissant deviner des courbes sensuelles. Chloé, souriante s’exposait avec candeur dans une posture érotique. Ce selfie improvisé était une source de surprise pour Adrien, mais surtout une source d’excitation impromptue.Rapidement, il clique sur le bouton suivant, pour, il l’espère, découvrir d’autres autoportraits tout autant sublimes.C’est avec délice qu’il découvre que cette session ne s’était pas arrêtée à cette seule prise.La deuxième photo, cette fois ci dévoilait le bas. De dos, sur la pointe des pieds et les cuisses légèrement écartées, Chloé exposait fièrement ses fesses. Ses longs cheveux blonds rabattus sur sa poitrine laissaient voir une nuque pleine d’élégance.Adrien, connaissait parfaitement ce corps mais cette mise en situation totalement inconnue pour lui ne le laissait clairement pas indifférent. Lentement son sexe prenait de plus en plus de place dans son boxer. Il ouvre alors la braguette de son pantalon afin de laisser s’exprimer le plein potentiel de son érection.Une troisième photo prise durant le même laps de temps montrait Chloé dans une posture encore plus osée. Cette fois ci elle s’était déplacée dans la chambre et avait utilisée la fonction retardateur de l’appareil photo.On la voyait assise face à l’objectif, toujours souriante, en premier plan ses jambes croisées, on devine un pubis dépourvu de tout poil. Elle soutient par ses bas croisés sa poitrine opulente, les tétons dressés ne laissant pas de doute à l’excitation qui l’envahissait alors.Adrien, laisse alors sa main glisser doucement sur son sexe gorgé de sang.De nombreuses images de relations sexuelles passées envahissent son esprit, il se remémore la douceur et la chaleur du corps exposé devant lui.Il clique rapidement sur la suite, espérant de nouvelles surprises. Il est rapidement rassuré, cette session a été longue visiblement.Encore dans la chambre, Chloé a encore augmenté le potentiel érotique de ses poses.Cette fois ci elle expose totalement à la vue de potentiels voyeurs, statut totalement assumé par Adrien, sa petite chatte glabre. Elle écarte légèrement avec ses mains les 2 grosses lèvres afin de montrer le coté accueillant de ce sexe ouvert.Surpris par tant d’audace, Adrien ne peut plus s’empêcher de s’emparer son pénis et de se branler avec douceur.De légers va et vient le long de sa verge prête à exploser lui permettent de faire durer le plaisir.Plus que la pose, c’est surtout l’excitation provoqué par la découverte de ce penchant complètement inconnu de lui de Chloé. L’exhibitionnisme.Adrien n’avait pas la moindre connaissance du petit jardin secret de sa compagne. Une question l’assaillit rapidement. Pour qui faisait-elle ces photos ?Cette pensée fugace fut rapidement balayée par la vision de la suite.Chloé allait de plus en plus loin dans les positions clairement pornographiques.Elle était à nouveau allongée, sur le ventre, les fesses remontées face à l’objectif, le sexe totalement ouvert, on voyait nettement la rondelle de son magnifique anus se dessiner au dessus de ses lèvres roses et humides. Quelques goutes de cyprine se dessinait à l’ouverture de son vagin.Adrien enlève alors son pantalon et son boxer afin de lui laisser plus de liberté pour allonger ses mouvements. Son sexe lui aussi est totalement absent de pilosité. Les veines ressortent fortement, et c’est avec ses 2 mains qu’il commence à titiller son gland.L’excitation humidifie en permanence l’extrémité de son pénis, facilitant les mouvements verticaux.Sur l’image suivante, Chloé n’avait pas changée de posture mais un nouvel élément intervenait dans la scène.Un long sex-toy d’une vingtaine de centimètres rentrait à mi-longueur dans le sexe totalement dilaté de Chloé. Luisant d’humidité, il dévoilait l’excitation totale dans laquelle elle se trouvait.N’en pouvant plus et sentant la jouissance monter fortement le long de sa verge, Adrien accélère la cadence, tout en se laissant une marge de manœuvre pour ne pas exploser et profiter de cet instant privilégié.Il clique rapidement sur la photo suivante, Chloé toujours totalement ouverte, active maintenant le jouet en plastique dans son autre orifice, antre de douceur avec lequel aime tant jouer Adrien. Une main jouant avec son clitoris elle enfonce profondément avec l’autre la réplique de verge, dans un endroit qu’il sait terriblement excitant pour Chloé.Adrien, à la pensée de la jouissance qu’éprouvait alors son amante, se laissa aller totalement. De nombreux jets du liquide chaud asperge alors sa main puis son torse. Electrisé, il se laisse aller à de nombreux râles venant du plus profond de son corps.C’est avec le plein d’images en tête qu’Adrien va rapidement se laver avant le retour de sa compagne.Ce secret découvert ouvrait un grand nombre de perspectives pour Adrien, il allait pouvoir démultiplier les fantasmes avec sa compagne.Ce jour ouvrait la voie pour de nouvelles aventures qui allait changer leurs vies à tout les deux.Le jeuTout en prenant sa douche, Adrien avait encore du mal à se remettre de ses émotions. Pleins de questions l’assaillaient, pour qui avait elle fait ces photos ? Pour quelles raisons ? Était-elle la cible d’un chantage ?Alors qu’il s’essuyait, il entendit la porte d’entrée se refermer. Allait-il-lui-en parler. Il hésitait encore…La soirée se passait normalement, Adrien avait décidé de ne pas évoquer sa récente découverte.Au moment du coucher, alors qu’ils se trouvaient tous les deux sous d’épaisses couvertures, évoquant leurs journées respectives, Adrien stoppa la discussion :A : «J’ai quelque chose à te dire »S : « Il s’est passé quelque chose de grave »A : « Non…enfin je l’espère…j’ai trié les photos aujourd’hui… »A ces derniers mots, Chloé blanchit et bredouilla : « Ce n’est pas ce que tu crois »A : « Et que crois tu que je crois ? »S : « Ces photos sont uniquement pour moi, ca m’excite follement de me dénuder face à un objectif. J’aime montrer mon corps et j’espérais secrètement que tu allais tomber dessus »L’évocation de ces photos et le fait que Chloé lui dise qu’elles étaient uniquement personnelles le rassura et surtout lui rappelèrent à l’existence de son sexe qui n’avait pas était repu de sa jouissance en solitaire.Son pénis commençait à se mettre au garde à vous de nouveau après quelques heures de repos.Chloé continua son discours : « j’aime me sentir exposée au possible regard d’un autre, j’aime montrer mes gros seins rebondis, j’aime montrer mon petit sexe plein de mouille, j’aime montrer mon cul ouvert…alors de temps en temps je me prends en photo et je me fais jouir. »Tout en disant ca, Chloé commençait à toucher doucement ses seins, l’évocation de ce penchant avait un fort effet aphrodisiaque sur elle. Sa respiration se faisait plus rapide. Ses tétons pointaient fortement à travers le tissu des draps.Chloé, comme transcendée par le moment, se tut et glissa sa main vers le sexe d’Adrien qui n’attendait que ca. Il était dur et gonflé et attendait un soulagement qui n’allait pas tarder à arriver. Les doigts commencèrent à enserrer la base de la queue et à jouer avec cet objet de délice que Chloé aimait tant. Rapidement, elle rabattait la couverture et dirigeait son visage vers ce bonbon interdit aux enfants.Elle embrassait doucement son jouet de plaisir, le remerciant de se mettre à sa disposition aussi rapidement. Cette mise en appétit dura quelques minutes qui semblèrent des secondes pour Adrien tant par l’excitation provoquée par la scène que par les souvenirs récents de l’après midi.Puis elle avala goulument le sexe tendu, l’aspirant, jouant avec sa langue, désirant profiter du moindre millimètre de peau à sa disposition pour provoquer des réactions chez son compagnon. Les milliers de terminaisons nerveuses réagissaient à l’unisson vers un but commun : l’extase.Pendant qu’elle s’activait, elle changea de position pour qu’Adrien lui rende la pareille.Elle positionnait donc ses cuisses le long du corps d’Adrien, afin de lui offrir son sexe déjà luisant de désir, prêt à s’ouvrir au nombreux coup de langues qui allaient surement survenir. La position du 69 allait permettre à ces 2 corps de s’unir et de réagir aux sollicitations communes.Adrien, embrassait doucement les lèvres extérieures de la vulve de Chloé ; il utilisait ses lèvres plutôt que sa langue, allant de l’intérieur des cuisses, jusqu’à la naissance de l’anus. Dès qu’il se rapprochait de cet endroit, Chloé était comme électrisée, pompant goulument le sexe d’Adrien comme si c’était la dernière fois.Adrien jouait de nombreuses minutes avec l’extérieur de la chatte, et d’un coup mis sa langue à l’intérieur du vagin, Chloé émit un cri de jouissance. Elle mouillait comme rarement, elle inondait le torse d’Adrien qui n’en demandait pas moins.Adrien s’attaquait maintenant à l’anus si accueillant de sa compagne, jouant avec sa langue sur le pourtour. Il sentait celui-ci se dilater au fur et à mesure des incursions.Il dardait maintenant sa langue, pénétrait allégrement la rondelle et léchait l’intégralité du corps de Chloé qui lui était accessible.Afin d’accentuer la pénétration, il écartait les fesses le plus possible avec ses 2 mains. Chloé gémissait de plus en plus fort le long des assauts de plus en plus osés d’Adrien. Elle était de plus en plus trempée, perdait le fil de se fellation, elle balançait son corps afin que l’ensemble du visage d’Adrien pénètre son vagin. Totalement abandonnée aux caresses d’Adrien, il en profitait pour glisser un doigt dans son vagin et un autre dans son anus. Quelques mouvements horizontaux eurent fait de faire jouir Chloé.Elle criait maintenant, le corps secoué de spasmes, elle triturait ses tétons durement, les pinçant comme jamais.Voulant aussi que son homme jouisse, elle reprit son jeu de bouche le long de la bite d’Adrien, et avec une main continuait sa masturbation.Celui-ci explosa, directement au plus profond de la gorge de Chloé, elle avalait avec un plaisir non dissimulé le sperme qui arrivait par saccades. Adrien se délectait d’éjaculer dans la bouche de sa compagne, il accompagnait cela de nombreux râles qu’il ne pouvait contrôler.De nombreuses minutes durant, Adrien embrassait l’ensemble du corps de Chloé, du bout des pieds jusqu’au cou qu’il savait si érogène, elle tremblait à chaque frôlement.Ils s’enlaçaient alors, prêt à évoquer ce qui allait suivre cette révélation.Chloé fut la première à parler, comme si ce secret dévoilé avait ouvert les vannes de ses fantasmes.S : « Je veux être ton objet de désir, je veux hanter tes jours et tes nuits, je veux que tu bandes rien qu’en pensant à moi ».A : « Et comment tu vas faire »S : « J’y réfléchis encore, mais tu ne vas pas être déçu »Epuisés par cette aventure, ils s’endormirent tendrement l’un contre l’autre, la tête pleine d’images fantastiques.Le lendemain, Adrien partait au travail, comme à son habitude, Chloé étant déjà partie. La matinée se déroulait normalement, lorsqu’un texto lui fit lever la tête d’un des nombreux dossiers qu’il feuilletait.Ce message était une simple photo. Il y voyait Chloé, dans la salle de pause de son travail, profitant de l’absence de ses collègues, le haut relevé, un sein totalement découvert. Cette situation inappropriée la faisait pointer d’excitation. Surement le risque de se faire prendre mêlé à la l’exhibition. Un petit texte accompagnait cette photo : « Ca te plait ? »Instantanément, Adrien banda, sa verge lui faisait mal, à l’étroit dans son pantalon. Il regarda pendant de nombreuses minutes cette photo et répondit un simple : « j’ai envie de le sucer ».Adrien eu du mal à reprendre le fil de son travail, s’arrêtant fréquemment pour reprendre son téléphone et s’abreuver de cette image. Le petit jeu de Chloé commençait à faire effet, il avait du mal à s’enlever cette idée de la tête : rentrer, relever la jupe de Chloé, et la prendre violemment.Quelques heures plus tard, nouveau texto, Adrien espérait une suite au premier échange, et il fut récompensé.Cette fois ci, Chloé était dans son bureau, le soutien gorge totalement dégrafé, ses 2 seins complètement libres. Les tétons toujours dressés.Le texte qui suivait était clairement évocateur : « et la ca t’excite ? »Chloé prenait des risques mais ces risques étaient follement excitants pour Adrien. Il touchait l’écran de son téléphone, s’imaginant pincer ces bouts dardant.Une nouvelle fois, l’excitation le faisait durcir. Heureusement pour lui, Adrien travaillait seul dans son bureau, il alla fermer la porte, et rapidement dégrafa son bouton.Son sexe jaillit de son boxer, Adrien pris son sexe en main et commençait par de larges mouvements.C’était la première fois qu’il faisait ca sur son lieu de travail, mais le risque de se faire prendre calma rapidement ses ardeurs, et arrêta au bout de quelques secondes.Chloé avait commencé un jeu machiavélique, pour le plus grand plaisir d’Adrien.Il ne pouvait pas commencer à potasser un document sans que des images érotico-pornographiques l’assaillent, Chloé étant toujours l’héroïne de ces rêveries.Malheureusement pour lui, la journée était longue et il devait finir un travail avant de pouvoir partir. Vers 17h30, nouveau texto, Chloé n’était plus au travail, elle avait profité de ses heures de liberté pour faire un peu de shopping.Cette photo était encore plus évocatrice que les autres. Elle se trouvait dans une cabine, entièrement nue, dos à un large miroir prenant toute l’espace. Elle écartait les jambes, les pieds dans de fine chaussures à talons, très légèrement penchée, elle laissait entrevoir les prémisses de sa petite chatte rose.Chloé se lâchait dans les textes d’accompagnements : « je mouille mais tu ne peux pas en profiter ; ) ».C’était presque de la torture mentale, Adrien bouillait, il aurait tellement voulu être présent, toucher ces fesses, glisser ses doigts le long de cette fente si douce…mais il ne pouvait pas.Chloé avait atteint son but en une seule petite journée, elle hantait ses jours. Elle aimait l’exhibition et les risques qui l’accompagnaient et Adrien se surpris à adorer ca. Il était évident que ce jeu allait continuer et surtout que de nouvelles surprises allait suivre.Le jeu (suite)Adrien rentrait maintenant, il était 18h30, excité comme jamais par les événements de la journée. La voiture de Chloé était garée devant la maison, mais aucune lumière n’en sortait.Adrien gravit 4 à 4 les quelques marches le menant à la porte. Il entrait rapidement et appelait Chloé, pas de réponses. Il fit les pièces une par une et vit de la lumière qui sortait de la chambre du couple.Il frappa, chose qui ne lui arrivait jamais en temps normal, mais la période qu’il vivait ne l’était pas tout à fait. Chloé lui répondit faiblement « entre ».Une vision de rêve s’offrait à lui, Chloé complètement nue le sexe encombré d’un gode qu’Adrien ne connaissait pas. Celui-ci mesurait une vingtaine de centimètres de long, très large, il était muni à sa base d’un deuxième appendice d’une dizaine de centimètres destiné à procurer du plaisir soit sur le clitoris, soit directement dans l’anus. C’est cette deuxième option qu’avait choisi Chloé. Elle se labourait littéralement les 2 orifices, faisant entrer au plus profond d’elle-même le sex-toy luisant de cyprine.« N’approche pas » lui dit Chloé, « regarde moi me toucher ». Adrien se délectait de cette vision et se sentit rapidement à l’étroit. Il se dévêtit totalement et arborait une érection qui décuplait l’énergie de Chloé.Le sexe en plastique était positionné sur le lit en position verticale, coincé par 2 coussins. Elle s’activait dessus, en position semi-assise, le faisant coulisser entre ses 2 orifices. Ses lourds seins se balançaient au fur et à mesure de ses mouvements.Chloé continuait ses caresses comme si Adrien n’existait pas. Il se sentait en position de voyeur lubrique, ce qui l’excitait fortement et il commençait à se branler rapidement. L’excitation accumulée tout au long de la journée demandait à sortir. Il s’avança vers Chloé et dirigea son pénis tendu vers le corps de Chloé. Rapidement, de longs jets d’un liquide chaud et odorat aspergea le corps de Chloé. Le fait de se considérer comme un objet sexuel complètement à la merci de son voyeur, ajouté au contact du sperme sur son corps, terrassa Chloé sous le coup d’un orgasme venant du plus profond de son vagin.Quelques heures passaient, le silence avait gagné la maison, Adrien et Chloé était encore dans un état-second. La nouveauté de ce rapport en étant la raison. Chloé avait étoffé son jeu d’une nouvelle carte. Mais clairement, ils avaient envie d’aller plus loin.Le lendemain, ils passaient la journée ensemble, un week-end reposant étant au programme. Vers 10h du matin, ils décidèrent d’aller se promener en ville, profitant de ce moment de détente pour faire quelques boutiques.Chloé était radieuse, portant une courte jupe, de longues bottes en cuir remontant au dessous des genoux, un petit haut mettant en valeur sa forte poitrine.Dès qu’ils furent monté dans la voiture Chloé bahis siteleri dit : « j’ai une surprise pour toi », tout en disant cela elle remontait sa jupe, sous laquelle Adrien n’aperçu aucun sous vêtement. Elle était entièrement nue, laissant son abricot juteux totalement à la merci du moindre coup de vent.Ils arrivèrent en ville et se dirigèrent vers quelques boutiques féminines, Chloé trouva quelques vêtements qu’elle jugea nécessaire d’essayer.Elle se rendit en cabine, et se dévêtit totalement, elle fit exprès de ne pas fermer totalement le rideau laissant la possibilité qu’une vendeuse aperçoivent ses jolies seins rebondis. Cette pensée fit instantanément bander Adrien, s’imaginant des images peu politiquement correctes. Cette séance d’essayage dura de longues minutes, Adrien ne perdait pas une miette des nombreuses postures adoptées par Chloé. Elle sortit son appareil photo et se prit en photo dans la plus simple des nudités. « Un souvenir pour toi » lui glissa t’elle à l’oreille. Ils firent ainsi le tour de plusieurs boutiques, recommençant le même petit jeu de laisser un espace pour les yeux baladeurs à l’intérieur de la cabine.L’heure du repas arrivant, ils décidèrent de manger au restaurant. Après avoir fait le tout de plusieurs cartes disponibles à l’extérieur. Ils arrêtaient leur choix sur un petit restaurant proposant un menu leur convenant à tous les deux.Chloé se positionnait de façon à ce qu’elle puisse avoir une vision sur l’ensemble du restaurant.Le repas débutait par un apéritif et rapidement le serveur apportait des entrées.En face de la table, s’était installé un couple. Chloé remonta alors légèrement sa jupe, de façon à ce qu’Adrien puisse apercevoir sa petite chatte épilée en se reculant légèrement. Encore une fois, cette scène déclencha une érection incontrôlée. L’homme du couple, jetait de nombreux regards vers Chloé. Il ne perdait pas une miette de la vue qui s’offrait aussi à lui. En effet, avec le recul, le couple pouvait voir la nudité ainsi exposée. Cette pensée déclenchait chez Chloé une forte humidité qui envahit l’intégralité de son vagin.Chloé croisait et décroisait régulièrement les jambes, provoquant à chaque fois des regards de plus en plus insistants.Le repas arrivait à sa fin, Adrien ne voulait qu’une chose, se délecter du nectar produit par sa compagne, rien que s’imaginer récolter ce liquide divin et d’en aspirer la moindre goutte le laissait à deux doigts de l’éjaculation.Une dernière fois, avant de quitter la table, Chloé écarta largement ses jambes afin de laisser un dernier souvenir impérissable au couple. Sa chatte coulait littéralement, Chloé était proche de la défaillance provoqué par l’excitation de se faire mater comme un objet de désir.Ils quittèrent le restaurant, laissant l’homme complètement frustré. Il avait du bander tout le long du repas.Chloé proposa alors d’aller se promener à la campagne, une ballade en foret aiderait à la digestion. Adrien n’était pas dupe, Chloé avait une idée en tête, Adrien ne savait pas encore laquelle, mais il se laissait guider avec plaisir.Après avoir fait quelques dizaines de kilomètres, ils se garèrent à l’ombre d’arbres centenaires, à quelques mètres de l’entrée d’un grand domaine forestier.Chloé dit négligemment avant de sortir de la voiture : « j’ai pris l’appareil photo, prend le dans mon sac ». Adrien voyait maintenant ce que sous entendait Chloé. Elle allait servir de modèle pour cette excursion en plein-air.Cette forêt était peu fréquentée, mais il était fréquent de tomber sur quelques promeneurs.Ils firent quelques centaines de mètres quand Chloé s’arrêta. « Recule-toi un peu », tout en disant cela elle ôtait son petit haut moulant et son soutien gorge, laissant ses seins, déjà dressés, les tétons en avant.Adrien braquait l’appareil, profitant de cette pose pour mitrailler son modèle.Ils étaient dans un petit bosquet, Chloé se positionnait près d’une souche, et relevait sa jupe, le pied posé sur le bois mort, on voyait sa chatte entrebâillée, ou on apercevait de la cyprine. Chloé mouillait encore plus que durant le repas.Sentir son corps à la merci de potentiel promeneur, la faisait secréter en continue.Elle commençait à glisser un doigt, puis un deuxième, afin de soulager l’excitation qui l’envahissait. Elle était dans un autre monde, ou elle se sentait envahie de sensations érogènes. Adrien continuait sa séance de photo.Soudainement, ils entendirent un bruit assez proche. Adrien se retourna et aperçu caché au milieu d’un foret une ombre. Chloé le vit aussi.Cet invité inattendu, plutôt que de faire peur à Chloé, l’excita encore plus fortement.Elle demanda à Adrien de s’approcher et de baisser son pantalon. Tout en continuant de se toucher la chatte avec 2 voire 3 doigts, elle prit en bouche le sexe dur d’Adrien. Lui aussi était excité d’être vu dans cette situation.Chloé, gobait littéralement la verge, en faisant de nombreux bruits de succions, histoire que l’inconnu profite de toute la scène.Ils l’entendaient lui aussi gémir doucement. Il se branlait, heureux de sa découverte.Cette fellation dura de nombreuses minutes, Adrien signala à Chloé qu’il ne pouvait plus se retenir, elle ôta le sexe humide de sa bouche et commença à jouer avec, faisant des mouvements de va et vient avec ses mains, tout en présentant ses seins.De grosses giclées atterrirent sur la poitrine de Chloé. Au loin ils entendirent un gémissement. Le voyeur avait aussi pris son plaisir à deux mains. La vision du corps de Chloé avait fait effet.A peine remis de leurs émotions, Chloé s’essuyait rapidement, et se revêtit. Quand ils se retournèrent l’homme avait disparu.Il ne s’était pas attendu à avoir des spectateurs, mais à la grande surprise d’Adrien, cela avait décuplé le plaisir de leur relation.La nuit arrivait rapidement à cette époque. Ils rentrèrent donc chez eux après cette journée bien remplie.La journée n’était pourtant pas fini, Chloé était plus excitée que jamais et avait encore pleins de fantasmes à réaliser.Chloé demanda à Adrien de transférer les photos sur le pc. « Tu pourrais cacher mon visage sur ces photos ?, demanda t’elle faussement ingénue, « bien sur, pourquoi ? », il savait très bien ce qu’elle avait en tête et clairement cela l’amusait.Il allait diffuser les photos sur un site érotique, tout en maintenant son anonymat, permettant ainsi à d’illustres inconnus de se masturber sur ce corps magnifique. Bien sur encore une fois, Adrien bandait à l’idée que des inconnus se branlent sur la photo de sa compagne.Il fallut peu de temps pour trouver le site et poster des photos, et encore moins de temps pour que des réponses de voyeur arrivent. Les commentaires étaient élogieux, des litres de spermes allaient finir dans des sopalins grâce à Chloé.Plusieurs d’entre eux demandait à rencontrer Chloé, ce qui ne la laissait clairement pas indifférente. Ils recevaient dans des messages privés de nombreuses photos de sexes érigés, mais aussi quelques photos de femmes se dévoilant elles à leur tour.Dans le tas de messages reçu, un ressortait du lot, bien écrit, vantant les mérites du corps de Chloé, son style n’est pas graveleux et proposait à Chloé de faire un cam-sex. Ils lisaient les messages ensembles et Adrien lui avoua clairement que cela ne le dérangeait pas s’il pouvait être présent pendant cette séance. Il resterait en retrait, Chloé se dévoilant face à l’inconnu.La soirée qui s’annonçait allait surement encore dévoiler un pan de leur sexualité qui commençait à devenir très débridée.Le rendez-vous était prévu le soir même, Chloé n’en pouvait plus d’attendre de réaliser un de ses fantasmes secrets, s’exposer aux yeux d’un parfait inconnu. Le temps d’installer le logiciel de communication et de rentrer les mots de passes adéquats, Chloé pendant ce temps la allait revêtir sa plus belle lingerie. Soutien gorge qui s’ouvrait sur le devant, string noir légèrement transparent et surtout des porte-jarretelles qui mettaient ses fines jambes en valeur. Afin de ne pas se dévoiler entièrement dès le début de la conversation, elle cachait le tout sous un fin peignoir en soie.Afin de préserver son anonymat, elle portait un loup.Le moment fatidique approchait. Adrien s’installait au fond de la pièce sur un large fauteuil.l’homme avait pour pseudonyme “écart-type”, ne dévoilant rien de lui. Il apparu sur l’écran de l’ordinateur, plutôt fin, blond, la trentaine, il avait un physique assez banal. Chloé semblait intimidée par l’événement et laissait à son correspondant le soin de commencer la conversation. Ils commencèrent par quelques banalités, donnant quelques informations d’ordre privée, tout en restant assez évasif. Chloé mourrait d’envie de rentrer dans le vif du sujet et commençait à jouer avec la ceinture de son peignoir. Adrien perçu ce changement dans l’attitude de Chloé et commença à se mettre un peu plus à l’aise. La main dans le pantalon, il se touchait doucement les couilles. L’interlocuteur demandait maintenant à voir ce qui se cachait sous la fine tunique de Chloé. Elle ne se fit pas prier pour l’enlever, dévoilant ainsi son superbe corps mis en valeur par la lingerie sexy. La réaction de l’homme ne se fit pas attendre, il noyait Chloé sous les compliments. Afin de le récompenser Chloé jouait avec la bretelle de son soutien gorge, laissant de temps en temps entrevoir un bout de téton, qu’elle avait déjà dur. Elle avait envie d’accélérer un peu le jeu et pris la décision d’enlever totalement son haut. L’homme se mit aussi à l’aise et se retrouvait rapidement nu. Il avait une verge plutôt longue mais assez fine. Elle était en érection, il l’approchait de l’objectif pour montrer à Chloé l’effet qu’il lui faisait. La vue de ce sexe inconnu ne la laissait pas indifférente et elle commença à écarter une partie de son string pour effleurer son clitoris.Elle fut surprise de l’humidité qui se dégageait de son entrejambe, l’oreiller sur lequel elle était assise arborait une tache de cyprine.L’homme voulait en voir un peu plus, Chloé déplaçait alors la caméra vers son entrejambe. Elle dévoilait juste une partie de son abricot moelleux à travers le string, insérant 1 doigt par le coté et le laissant en place. Avec sa deuxième main, elle se malaxait les seins assez durement, pinçant parfois le bout de ses tétons. Chloé oubliait la gène du début et se prêtait totalement au jeu de l’exhibition, elle montrait maintenant totalement son sexe à la caméra, montrant les détails les plus profonds de son anatomie. Ses grandes lèvres, son clitoris qui ressortait, et l’entrée de son vagin rempli d’une mouille claire. L’homme accélérait sa branlette, il se touchait les couilles, Chloé sentait qu’il était prêt d’exploser. Elle se retournait alors, se mettant à quatre pattes, dévoilant son anus à la caméra. S’exposer dans cette position face à un illustre inconnu la rendait complètement dingue. Elle prit alors un des ses sextoys et l’enfonça jusqu’à la garde au plus profond d’elle même. L’homme vint à ce moment la, déversant des jets de spermes à même le sol. Chloé se sentait un peu frustrée, c’était pour elle que le début de son show, elle voulait que ca continue.L’homme se déconnecta rapidement une fois son œuvre faite.Adrien était lui aussi resté sur sa faim, il avait envie d’enfoncer sa queue dans ce corps plein d’envie qui lui faisait face.Il prit la décision de se connecter à un site de show webcam. Chloé pendant ce temps la se touchait lentement et se frottait au corps nu d’Adrien, l’idée de continuer sa démonstration entretenant son envie. Il créait rapidement l’accès et se retrouvait rapidement dans une “room” ou ils pouvaient être matés par plusieurs dizaines d’hommes en rut. Adrien arborait lui aussi un masque lui assurant un anonymat relatif. Ils étaient tout les deux totalement nu face à la caméra. Cette expérience était totalement nouvelle pour eux mais ils n’étaient pas intimidés.Adrien caressait le corps de Chloé, s’attardant d’abord sur ses seins et glissant ses doigts le long de sa vulve. De nombreuses connections sur leur camera arrivèrent alors. Une trentaine d’homme, de femmes et de couples les regardaient alors. Adrien voulait leur offrir un show qu’ils n’oublieraient pas de sitôt.Adrien écartait avec ses mains le sexe plein d’envie de Chloé. Elle pendant ce temps la s’attardait sur son dard dressé. De nombreux commentaires élogieux fusaient. Ils en voulaient plus. Chloé voulait sentir la queue d’Adrien au plus profond d’elle, elle le dirigea alors vers sa chatte humide qui ne fit pas de résistance pour l’avaler en entier.La camera faisait un zoom sur leurs 2 sexes réunies. Chloé était positionnée à califourchon sur Adrien, descendant et remontant lentement, comme un piston fonctionnant au ralentit. Adrien la prit ensuite en levrette, ses seins balançaient à chaque coup de butoir, ce petit manège les faisait secréter de nombreux fluides sortant de tous les orifices de leurs corps. Une pause s’imposait, ils voulaient faire durer le plaisir de se sentir regardé. De nombreuses bites et chattes apparaissaient sur l’écran, démultipliant l’intensité de leur relation.Chloé voulait maintenant exhiber son homme, elle était fière de ce long sexe dressé pour elle. Adrien se mettait maintenant à 4 pattes. Chloé voulait lui faire un annulingus, elle commençait à humecter le pourtour de son anus, tout en maintenant son sexe entre ses mains. Elle dardait sa langue pour l’insérer au plus profond de son cul, tétait l’ensemble de la zone entre ses testicules et le haut de ses fesses, glissant son visage le long de sa fente. Adrien gémissait, ils avaient totalement oublié la camera qui enregistrait leurs faits et gestes. Chloé aimait ce sentiment de domination qu’elle avait endossée. Adrien était son jouet. Elle entrepris de glisser un doigt, Adrien écartait ses cuisses afin de faciliter l’accès. un deuxième doigt suivait le premier, il en voulait plus. Chloé pris alors un long gode d’une vingtaine de centimètres qu’elle s’insérait, elle posait l’autre extrémité à l’entrée de la rondelle d’Adrien. Un petit coup de hanche suffit à connecter leurs 2 corps. Chloé enculait Adrien, tout en se baisant. Ils étaient unis par ce dur sexe en plastique. Cet acte dura de nombreuses minutes, le nombre de voyeurs augmentaient exponentiellement, pour atteindre la centaine. Chloé bougeait la camera pour que le spectacle soit total. D’un coup Adrien sentit un plaisir intense remonter du plus profond de son ventre, il éjaculait de plaisir, éclaboussant le lit de sa semence. La pénétration anale avait suffit pour lui provoquer un orgasme. Il n’avait jamais senti une sensation pareille.La session arrivait à sa fin, cette première expérience d’exhibition numérique avait légèrement dérapé, jamais ils n’avaient pensé atteindre de telles limites.Adrien et Chloé se couchèrent repu de sexe, cette journée avait été fantasmagorique, les enveloppant de stupre.Le lendemain allait être une belle journée d’automne. Le ciel était bleu, un petit vent froid venait rappelait la saison. Adrien en profitait pour sortir le vélo et avaler quelques kilomètres.Chloé se retrouva alors seule à la maison. Ils avaient une grande véranda exposée plein sud. Chloé s’installa dans un grand transat, elle voulait bouquiner.Il faisait chaud sous les fenêtres, très chaud même. Chloé ne pouvait plus supporter ses vêtements. Elle se retrouvait rapidement en sous vêtements. Elle allait reprendre le fil de sa lecture lorsqu’elle aperçut un mouvement au fond du jardin. Derrière une palissade en bois, le voisin devait profiter des derniers instants de beau temps pour nettoyer ses parterres. Les planches en bois étaient assez espacées, il pouvait donc voir Chloé d’ou il se trouvait.Agé d’une quarantaine d’année, celui ci était discret et poli, leur relations se résumant à un “bonjour- bonsoir”. Il était en train de bécher le long des 2 terrains, il ne regardait pas encore en direction de Chloé. Les terrains étaient pourtant distants d’une dizaine de mètres. Encore quelques pas et il aurait le corps de Chloé en ligne de mire. Excitée par cette exhibition à domicile, elle enleva son string et écarta les cuisses afin de laisser profiter au voisin d’une vue imprenable sur sa chatte ouverte.Elle restait dans cette position quelques minutes. Lorsque le voisin releva les yeux. Il resta complètement figé par cette vision. Chloé faisait mine de lire, comme ignorant la présence qui se trouvait en face d’elle. Le voisin ne pouvait pas détourner les yeux de ce qu’il voyait, il fit quelques pas de coté et se mit derrière un des arbres qui ceinturaient le terrain. Chloé commença à faire jouer une main le long de son corps, l’autre main soutenant le livre qui occultait une partie de son visage. Le voisin se sentait partiellement à l’abri, il ne se doutait pas que Chloé jouait de lui. Sa main jouait sur son ventre, ses cuisses, ses seins, elle évitait l’entrejambe afin de faire monter la pression chez son voyeur. Elle le vit clairement déboutonner son pantalon et sortir son sexe. Celui-ci était très petit mais très large. Afin de l’encourager, Chloé s’attaquait à son abricot, elle ne le pénétrait pas mais frottait son clitoris, tout en soulevant ses hanches. Cette petite masturbation l’excitait follement grâce à la présence de ce voisin qui devait mourir d’envie de s’approcher afin de profiter de tous les courbes que son corps offrait. Elle eu rapidement un orgasme, qui eu pour effet de faire tomber son livre. Les 2 regards se croisèrent alors, le voisin détourna aussitôt le visage et recula de plusieurs pas, il courut alors se refugier chez lui. Cette réaction fit rire Chloé, qui se rhabilla dans la foulée, heureuse de cette petite interlude automnale. Le voisin n’allait plus jamais la regarder de la même manière. Le soir même, canlı bahis ils recevaient du monde à diner. Un couple, dont le mari travaillait avec Adrien depuis plusieurs mois déjà. Ils arrivaient depuis peu dans la région et n’avait pas encore beaucoup d’amis dans la région. Adrien avait donc décidé des les inviter pour un diner léger ce dimanche soir.Ils arrivèrent vers 19h, David était un grand blond typé scandinave. La mâchoire carrée, des muscles saillants à travers sa chemise, il faisait un bon mètre quatre-vingt dix. Elle, Caroline, était beaucoup plus petite que lui, 1m65, plutôt typée méditerranéenne, sa poitrine était plutôt imposante et mis en valeur par un petite robe rouge, qui laissait une vue appréciable sur ses fines cuisses.Ils se servirent un bon apéritif accompagnés de quelques toasts. Ce moment fut l’occasion pour les 2 compagnes de faire connaissance. Les discussions allaient bon train, ils parlaient de tous les thèmes qui faisaient l’actualités à leurs travails respectifs et dans la société en général. Un deuxième, puis un troisième apéritif les aidant à combler les silences qui étaient toutefois peu fréquents. On pouvait dire que la soirée était partie sur de bon rails.Chloé avait besoin de préparer l’entrée, elle s’éclipsait donc en cuisine pour quelques temps. Peu de temps après, elle appelait Adrien, elle avait besoin d’un coup de main. Il arrivait en cuisine, Chloé était un peu grisée par l’alcool qu’elle avait ingérée et elle se hâtait de raconter son aventure de l’après midi. Le fait de se remémorer cette scène, l’excitait instantanément, elle remontait alors sa jupe et présentait ses fesses pour qu’Adrien la prenne rapidement afin d’éteindre le feu qui la gagnait. Il sortait son dard déjà gorgé de sang et prêt à l’emploi pour prendre cette chatte humide. Chloé avait le torse le long du plan de travail afin de laisser Adrien écarter ses fesses pour la pénétrer sauvagement. Ce qu’il fit pendant de nombreuses minutes, laissant leurs invités finir leurs verres. Ce dont il ne se doutait pas c’est qu’un invité était apparu à l’encablure de la porte. Caroline voulait se rafraichir et venait se renseigner sur l’emplacement de la salle de bain. Elle stoppa net à son arrivée dans la cuisine, mais ne fuit pas aussitôt. Elle était complètement hypnotisée par la scène qui s’offrait à elle. Elle réussit à reprendre ses esprits, et fit plusieurs pièces avant de trouver les toilettes. Elle était complètement chamboulée par ce qu’elle venait de voir, mais surtout terriblement excitée. Elle ôtait rapidement sa culotte qui était trempée, ce qui fut très aisé vu la petitesse de sa robe. Son sexe était lui aussi entièrement épilé, ses lèvres étaient très rebondies, son clitoris était énorme, ressortant de sa vulve. Elle fit une miction rapide, les 3 verres ayant eu raison de sa vessie, glissa sa culotte dans son sac à main et retourna voir ses hôtes, elle ne voulait pas que son absence soit remarquée.A son retour la soirée reprit repris son cours normal, ils enchainaient les plats et les verres de vin, surtout David.Juste après le dessert, il était complètement saoul, étant peu habitué à boire, il avait besoin de se reposer et fila en titubant s’assoir dans un large canapé non loin de la salle à manger.Caroline s’excusait pour le comportement de son homme, Chloé et Adrien n’en tenaient pas griefs, un verre de trop pouvait arriver à n’importe qui.Quelques minutes après ils entendaient de lourds ronflements venant du canapé occupé par David, ce qui les fit tous rire.Adrien sortit le champagne pour fêter le fait d’être si bien entouré ce soir. Ils étaient tous les 3 à moitié saouls, Chloé proposait alors un jeu afin de finir la soirée. Monopoly, trivial poursuit, scrabble ne les intéressaient pas. Lorsque Caroline évoqua l’idée d’un strip poker, ils se regardèrent tous et s’esclaffèrent. “Pourquoi pas” dit Chloé,” en plus il fait chaud ici” ajouta-t-elle, histoire de ne pas passer pour une dévergondée auprès de son invitée.Adrien sorti les cartes et ils commencèrent à jouer. Les filles n’étaient pas très habillés à la base et Chloé était la première à perdre. Elle ôta donc sa petite robe et se retrouvait en lingerie devant Caroline. L’alcool aidant, elle ne s’offusquait pas de cette situation. Caroline jetait de nombreux coup d’œil vers Chloé, se délectant de ce corps pleins de formes sensuelles. Caroline avait complètement oubliée qu’elle avait déjà retirée sa culotte, ainsi lorsque la 2ème partie arrivait à son terme, qu’elle avait perdue, elle eu le choix entre sa robe ou son soutien gorge. Encore excitée par la scène précédente, la vision du corps de Chloé et l’alcool dans le sang, elle ôtait sa robe, dévoilant son corps quasiment nu, à l’exception d’un soutien gorge.C’était la première fois pour eux trois qu’une telle promiscuité arrivait. Chloé n’avait jamais été attirée par d’autres femmes, mais le corps de Caroline ne la laissait pas indifférente. Ses seins devenaient durs et ses tétons ressortaient, ce que Caroline perçu rapidement. Elle non plus n’avait jamais vécu ce genre de situation, mais elle voulait voir qu’elles étaient ses limites. Elle avait complètement oublié David qui dormait à quelques mètres de la. Totalement désinhibé Caroline ôta alors son soutien gorge en disant ” de toute façon j’ai déjà perdu”. La petite brune était maintenant à poil au milieu du salon, lorsque Chloé fit la même chose. La scène était complètement surréaliste, et ce n’était qu’un début. Caroline s’approchait maintenant de Chloé et lui embrassait les deux seins fièrement dressés. Chloé tressaillit durant cette caresse, le contact de la bouche d’une femme sur son corps l’électrisa. Elle ne s’attendait pas à cette fin de soirée.Caroline s’attardait sur les seins de Chloé, joignant ses mains à ses caresses buccales. Elle remonta vers son visage, sa langue entrouvrait le bouche de Chloé pour unir leurs salives. leurs corps étaient maintenant unis, seins contre seins. Adrien restait un peu en retrait, n’osant pas couper leur élan charnel.Chloé s’assit sur un fauteuil, écartant les cuisses afin de laisser la bouche de Caroline prendre possession de son sexe plein d’envie.Un peu intimidée, Caroline hésita quelques secondes puis se dirigea vers l’antre brulante de désir. Sa langue jouait avec les lèvres de Chloé, elle récoltait le liquide qui jaillissait en flot continu.C’était la première fois que caroline jouait ainsi avec un sexe féminin, elle s’était positionné à quatre pattes laissant Adrien profiter du spectacle de sa chatte humide. Chloé voulait aussi exercer ses talents sur l’abricot détrempé de Caroline, elle changèrent alors de position, Chloé attaquait directement avec ses doigts et écartait les cuisses de Caroline le plus fort possible. Elle rentrait sa langue profondément dans la chair de la vulve offerte, elle la lapait telle une chienne en chaleur.Adrien voulu rentrer dans le jeu à son tour, il se positionna derrière Chloé et rentrait avec facilité son braquemard dressé dans la chatte juteuse de sa compagne. Ils haletaient tous en rythme, le trio était complètement fasciné par les gestes effectués par chacun. Ils n’avaient pas beaucoup de place dans la salle à manger, ils se déplacèrent dans la chambre à coucher. Caroline s’allongea sur le lit, de coté, écartant ses cuisses. Chloé voulait connaitre le contact de ce sexe sur le sien. Elle se positionnait alors sur Caroline, vulve contre vulve. Elles n’avaient jamais connu une telle sensation de plaisir, la douceur de leurs chattes respectives mêlée à l’humidité qui les inondait provoquait des gémissements incontrôlés. Adrien s’approcha de Caroline, lui présentant son sexe. Elle hésita quelques instants, regarda Chloé qui donna son approbation par un léger mouvement de la tête. Elle commença alors à jouer avec le bout du gland qui était encore recouvert de mouille, elle essuya la totalité du sexe, puis fourra la bite pleine d’envie dans sa bouche. Pendant ce temps la Chloé continuait de se frotter contre Caroline, lorsqu’elle vit la bite de son homme être utilisée par une autre, cela lui provoqua un orgasme instantané, un flot de mouille s’éjecta des vagins qui étaient collés. Chloé allait maintenant rejoindre Caroline pour elle aussi profiter de cette grosse queue gonflée. Elles rejoignirent leurs langues le long de la verge, puis se partagèrent à tour de rôle la bite prête à exploser face à cette vision de rêve. Adrien pris son sexe à 2 mains et vida se semence sur les corps offerts en face de lui. Seins et visages étaient recouvert de la substance. Chloé et Caroline finirent par un dernier long baiser qui mélangeaient tous leurs fluides.Ils reprirent rapidement leurs esprit, il fallait que David et Caroline rentrent. Adrien appelait alors un taxi et accompagnait son collègue titubant jusqu’à la voiture.Caroline leur dit alors avant de s’engouffrer dans la voiture: “je ne m’attendais pas à cette soirée, la prochaine fois c’est chez nous”. Cette dernière phrase pleine de sous-entendus laissait présager d’autres aventures à plusieurs. La semaine reprenait son cours normalement, enfin normalement était un grand mot. Chloé avait pris la décision de ne plus porter de culotte ou de string. Elle voulait maintenant sentir sur sa chatte le moindre contact. Le bruissement du vent, le cuir d’un fauteuil, le tissu d’un siège. Elle voulait sentir les regards qui s’attardaient sur ses fesses rebondies. Son abricot était hyper sensibilisé par cette absence de cocon protecteur, il était en permanence humidifié par une fine couche de mouille qui s’immisçait en elle de plus en plus fréquemment.Le lundi matin avait été très chargé pour elle. Elle n’avait pas eu une minute de disponible pour la moindre pause. Quand l’heure du repas arriva elle en profita pour sortir un peu en ville. Un sandwich rapidement avalé, il lui restait un peu de temps pour flâner. Elle se rendait dans un petit café pour déguster un thé, qu’elle boirait tout en bouquinant. Elle avait pour habitude de se rendre dans un petit bistrot minuscule et peu fréquenté. Elle s’installa sur une large banquette en tissu, prit sa commande et se plongea dans son livre. En face était installé un homme seul, il travaillait sur sa tablette. Fréquemment il levait les yeux sur Chloé qui était ce jour la vêtue d’une petite robe noire munie d’un léger décolleté laissant à l’œil curieux voir la naissance de sa poitrine. Chloé voulait jouer un peu avec cet homme. Il était âgé d’environ 40 ans, les cheveux assez courts viraient sur le gris poivre, le visage un peu marqué par les années, une fine barbe de 3 jours masquant les imperfections de son visage. Il lui plaisait, il semblait plutôt sportif, les épaules marquées ressortant de sa chemise cintrée, montrait le soin qu’il portait à son corps.Chloé releva légèrement sa robe pour laisser son voisin de table profiter de ses fines cuisses. Bien sur l’homme s’était rendu compte de son petit manège et passait maintenant plus de temps à mater Chloé que sa tablette.Ils étaient les uniques clients du bar, le serveur avait le dos opposé à leurs tables, préoccupé de ce qui s’affichait sur son téléphone.Chloé remontait alors sa jupe d’un cran tout en fixant l’inconnu. Celui-ci mis sa main sur son pantalon qui commençait à afficher une bosse au niveau de son entrejambe. Il se frottait légèrement à travers le tissu. Le dernier mouvement de Chloé avait eu pour conséquence de faire apparaitre une petite partie de sa chatte imberbe. Ses cuisses étaient très légèrement écartées de quelques centimètres, mais elle ne voulait pas trop en montrer afin de laisser l’imagination de son inconnu s’emballer. Il se déboutonna très lentement afin de ne pas effrayer Chloé. Bien sur ce n’était pas le cas, elle fixait maintenant avec envie le boxer tendu de l’homme. Il arborait une forte érection et semblait avoir été très bien doté par la nature. Chloé pour le récompenser écarta un peu ses cuisses, ses lèvres étaient gorgées de plaisir et d’envie. Elle mourrait d’envie de se glisser un doigt sur son clitoris pour éteindre le feu qui commençait à la gagner.L’homme jeta un œil derrière lui pour vérifier que le barman ne s’occupait pas de ce qui se passait en salle et fut rassuré, il continuait à envoyer moult texto sans même relever la tête.Il sortit donc son long sexe. Il était circoncis, son énorme gland ressortait largement de sa verge. Une petite goutte apparaissait nettement à son extrémité. Sa main droite fit quelques mouvements de va et vient le long de son dard.L’excitation était à son comble, Chloé écartait maintenant largement ses cuisses et laissait sa main glisser à l’intérieur de son soutien-gorge, ses tétons étaient durs, elle en montrait un à son mateur. Ils étaient si durs qu’ils lui faisaient presque mal.L’homme accélérait un peu son mouvement, il descendait légèrement afin de laisser plus d’amplitudes à ses mouvements. Chloé remontait maintenant totalement sa robe, ses fesses reposait sur le tissu épais, elle ne pouvait s’empêcher de se frotter légèrement contre la banquette, ce qui augmentait sa sensation de plaisir.Elle se frottait maintenant de plus en plus, ses mains écartant ses fesses pour augmenter la surface de contact entre elle et la banquette. L’homme respirait de plus en plus vite au fur et à mesure que Chloé amplifiait ses mouvements. D’un seul coup il se raidit sur sa chaise, il enveloppa le gland pour éviter de mettre de sa semence partout. Il gémit très faiblement, seul Chloé pouvait l’entendre. Il sortit un mouchoir de sa veste et s’essuya rapidement le sexe qui commençait à ramollir. Il fourra le mouchoir usagé dans sa poche et écrit un court message sur un bout de papier. Chloé en profita pour réajuster sa robe, encore tremblante d’émotion.Il était l’heure qu’elle retourne travailler. L’homme sorti en premier, laissant un bout de papier à Chloé en passant, puis sorti sans même se retourner. Chloé retourna le papier et y trouva un numéro, un prénom « Christophe » ainsi qu’un court message « si tu veux remettre ca ». Chloé mettait le bout de papier dans son sac et sorti à son tour ; Elle se retourna un instant sur l’endroit ou elle avait pris tant de plaisir, une large tache d’humidité était maintenant à la place de ses fesses. Cela la fit sourire de penser à la réaction du barman quand il se rendra compte de cela. Elle paya et regagna son travail.L’après midi était tout aussi prenant que sa matinée, elle ne vit pas le temps passer jusqu’à sa sortir. Elle regagna son homme à la maison vers 18h30. Ils avaient la flemme de faire des courses et à manger, Adrien proposa à Chloé d’aller diner dehors, ce qu’elle accepta volontiers.Ils se rendaient dans un petit restaurant ou ils avaient leurs habitudes. Malheureusement pour eux, le voisinage ne se prêtait pas au petit jeu de la dernière fois, la moyenne d’âge étant au minimum de 70 ans. Cependant Chloé qui ne voulait plus rien cacher à Adrien lui raconta avec divers détails sa petite aventure du midi. Adrien était excité par l’histoire que lui racontait Chloé. Il lui demandait alors si elle voulait rappeler l’homme. Elle fut surprise de sa question, elle ne s’attendit pas à ce genre de réaction.Il lui expliquait calmement que cela l’exciterait de voir sa femme prise par un autre homme. Bien sur il voulait être présent et profiter de cet instant. Chloé était quelque peu intimidée par cette proposition mais aussi curieuse. Elle sentait dans son bas ventre les signes d’une excitation qui la gagnait.Ils sortaient maintenant du restaurant et gagnaient la voiture pour rentrer à la maison, mais Adrien avait une idée en tête. Il existait en ville, un peu à l’écart, un lieu connu pour ses exhibitions et ses voyeurs. Il décida donc une nouvelle expérience.Une fois arrivée sur place, il se gara dans un coin reculé et alluma le plafonnier. Chloé était resplendissante ce soir, les joues encore rouges de sa confession et de la réaction de d’Adrien qui raisonnait encore dans sa tête. Adrien désirait offrir sa langue à Chloé, il relevait alors sa jupe et allongea le dossier afin qu’ils aient de la place pour se mettre à l’aise. Il glissait alors sa bouche à l’intérieur des cuisses de Chloé, remontant vers le mont de désir de sa compagne. Il mettait beaucoup de vigueur dans ses gestes, Chloé fondait sous les coups de langue.Elle fermait les yeux mais lorsqu’elle les ouvra, elle eu un mouvement de recul. Quelqu’un était en train de les regarder. La réputation du lieu n’était pas usurpée. L’homme ne leur voulait pas de mal, il voulait juste s’en mettre plein les yeux. Chloé voulait lui donner un spectacle à la hauteur de l’endroit. Elle se relevait et déboutonnait rapidement Adrien et s’emparait maintenant du sexe dressé.Elle faisait glisser sa bouche le long de la pine de son homme. Pendant qu’elle effectuait ses mouvements, elle regardait fixement l’homme. Son regard plein de désir avait de quoi rendre fou. Elle se donnait en spectacle telle une actrice en pleine représentation, s’appliquant à donner le maximum de plaisir à son homme mais aussi au mateur.Elle se tournait maintenant de manière à présenter son sexe offert vers la vitre. Sa vulve était complètement offerte au voyeur qui frottait son sexe contre la vitre. Elle approchait ses fesses jusqu’à qu’elles frottent, chaque mouvement laissait des traces gluantes sur le carreau.Adrien voulait pimenter le jeu, il descendait légèrement le carreau afin de laisser la place pour que l’homme glisse son sexe à l’intérieur.Chloé se retourna et hésita un peu avant de commencer à toucher le bout du sexe. La bite dressée devant elle était plutôt petite, l’intégralité du sexe rentrait dans la main de Chloé. Elle commença quelques mouvements de va et vient, puis posa sa bouche dessus. C’était la première güvenilir bahis fois qu’elle avait le sexe d’un autre que son homme entre ses lèvres. Cela lui provoqua des émotions qu’elle n’avait jamais connues avant. Elle avalait goulûment la bite de l’homme, aspirant et suçant comme déchaînée.Adrien en profitait pour glisser un doigt dans son sexe ouvert. L’homme vint rapidement dans la bouche de Chloé, elle avalait le tout sans en rejeter une goutte. Aussitôt le jus craché son sexe se recroquevillait.Un deuxième homme se présenta à la vitre, elle voulait se faire remplir. L’homme avait déjà recouvert son sexe d’un préservatif. Il était long et large, elle du baisser la vitre pour lui laisser la place de rentrer. Adrien lui dit d’y aller, elle se retourna alors, lui présentant sa croupe. L’homme déposait son sexe à l’ouverture de l’abricot, Chloé recula son bassin, il était maintenant au plus profond d’elle-même et tapait au fond de son vagin. Elle était complètement remplie du sexe épais de l’inconnu. Pendant qu’elle se faisait prendre violemment, Chloé branlait vigoureusement Adrien, alternant avec sa bouche. L’homme vint aussi rapidement, Chloé sentait à travers le fin plastique le chaud liquide. Il se retira rapidement, Chloé ferma maintenant la vitre, elle voulait être remplie par son homme, elle glissait la bite en elle, tout en glissant un doigt dans son anus. Ils oublièrent le temps qui passait, les minutes semblaient des heures, lorsque ils eurent un orgasme simultané et crièrent fortement durant de nombreuses secondes. C’était la première fois qu’ils jouissaient comme cela. Ils restaient ensuite dans cette position, continuant les mouvements, ils ne voulaient pas que ça s’arrête. Ils reprirent quand même leurs esprits et se rhabillèrent, rentrant chez eux machinalement, en silence, l’esprit ailleurs.Chloé et Adrien se couchèrent heureux de cette nouvelle expérience. Voir Chloé prise par un autre homme l’avait excité comme jamais, il bandait rien qu’à l’idée de ce corps exposé, offert au membre d’un autre le faisait bander comme un âne.Chloé, de son coté se découvrant un rôle de salope qui s’assume, elle aimait se désirée par d’autres hommes, elle savait qu’elle n’aimait qu’Adrien, mais elle adorait se sentir remplies de bites chaudes et dures, elle aimait sucer des dards gorgés de sang, sentir le liquide chaud le long de son corps.La semaine continuait son cours. Chloé et Adrien se sautaient littéralement dessus à la moindre occasion. Ils se remémoraient à chaque fois leurs expériences passées, ce qui avait pour conséquence de les exciter irrémédiablement. Ils avaient maintenant pour habitude de faire l’amour dans la véranda ou ils pouvaient être vu par quelques voisins curieux.Chloé continuait aussi ses petits jeux d’exhibition, elle continuait de se prendre en photo dans des situations de plus en plus osées. Au travail, elle prenait régulièrement des photos de sa chatte ouverte sous le bureau, pendant que ses collègues étaient présentes. Parfois elle le faisait dans la rue, se rendait dans des rues peu fréquentées, présentant ses seins dénudées à l’objectif.Leurs vies étaient maintenant entièrement dédiées au sexe et à la dépravation. Vers la fin de la semaine, Chloé demanda à Adrien si elle pouvait rappeler l’inconnu du bar. Elle voulait revivre la sensation éprouvée dans la voiture: se faire prendre comme une chienne en chaleur en face de son homme. Adrien accepta volontiers. Ils conclurent d’un rendez vous rapidement, Chloé lui avait expliqué ce qu’ils attendaient de lui et il acceptait de venir le soir même.Chloé et Adrien étaient tendus en attendant l’heure fatidique, il se décrispaient en se prenant un apéritif. La sonnette retentit à l’heure prévu, il était ponctuel.Ils firent de courtes présentation, Christophe était cadre dans une banque, 42 ans, fraîchement divorcé, 2 enfants.Il se servaient un verre puis un deuxième, Christophe était aussi tendus qu’eux, c’était sa première expérience de ce type. L’alcool les grisait un peu, Adrien commençait à jouer avec la bretelle de Chloé, Christophe assis en face ne pouvait détourner les yeux de sa poitrine gonflée par l’excitation. Chloé remontait un peu sa robe et décroisait les jambes, elle voulait de l’action.Adrien ôta son soutien gorge délicatement, laissant ses seins seulement protégés par l’étoffe de sa robe. On voyait nettement ses mamelons se détacher du tissu. Adrien faisait maintenant se lever Chloé, il voulait présenter son corps à l’homme. Il la fit se retourner, releva sa robe et exposa ses fesses musclées, elle se baissa légèrement, exposant son huitre juteuse au presque inconnu. Elle allait maintenant faire son show, elle enlevait sa robe, s’exposant dans la plus complète nudité. Elle se touchait les seins, les triturait, les malaxait pour le plus grand plaisir de ses amants. Sa chatte ressortait nettement de son bassin, gorgée du sang qui affluait entre ses jambes. Elle palpitait, vibrant à l’unisson de son rythme cardiaque. Les 2 hommes assis se délectaient du spectacle offert durant de longues minutes, Chloé se touchait partout n’épargnant pas son anus qu’elle touchait délicatement de temps en temps lorsqu’elle écartait ses cuisses.Chloé s’approchait de Christophe, elle glissa une main le long de sa jambe qu’elle remonta doucement, elle agrippa à la large bosse qui tendant son pantalon, puis le déboutonna pour faire ressortir un long sexe qu’elle avait déjà vu. Elle posa délicatement un, deux doigts, puis sa main à l’extrémité de son large gland. Elle mourrait d’envie de goûter ce dard dressé pour elle. Elle voulait profiter au maximum de ce moment. Christophe fermait les yeux, se laissant bercer par les caresses prodiguées par Chloé. Elle ouvrit grand sa bouche et enfonça un bonne moitié de la queue de Christophe qui gémit de plaisir. Adrien était hypnotisé par la scène qui se passait devant lui. Il voyait en face, les fesses offertes de Chloé, la vulve luisante, elle mouillait énormément, des gouttes de cyprine commençaient à tomber sur le sol. La fellation était longue, très longue, elle suçait bruyamment, ne pouvant s’empêcher de dévorer le sexe distendu.Elle voulait maintenant s’empaler sur Christophe, sentir sa grosse verge remplir l’intégralité de sa chatte ruisselante de désir. Elle positionna son sexe sur le gland recouvert de salive et commença à se baisser très lentement, le sexe glissant millimètre par millimètre à l’intérieur d’elle même. Une vague de plaisir la submergea alors, les milliers de terminaisons nerveuses tapissant l’intérieur de son bassin s’unirent pour provoquer un orgasme immédiat. Terrassée, elle criait tout en accélérant ses mouvements verticaux. Elle changea de position pour se retrouver face à Christophe, elle l’embrassait, oubliant presque la présence d’Adrien, leurs langues se collaient l’une à l’autre. Christophe s’attardait maintenant sur ses seins, mordillait ses tétons qui s’étaient allongés fortement. Chloé continuait sa pénétration, recevant le sexe de Christophe d’une épaisse couche de mouille. Il allait venir, il demanda à Chloé de se mettre à genou et d’offrir sa bouche. Il se branla et éjacula de longs jets sur le visage de Chloé, qui récoltait avec sa langue ce qu’elle pouvait puis essuyait avec sa langue le sexe qui commençait à ramollir, aspirant toutes les liquides qui le recouvrait.Adrien excité comme jamais voulait maintenant profiter de ce moment rêvé. Chloé s’approchait de lui et le suçait, la langue encore chargée de sperme, elle était devenu une véritable chienne , s’exécutant au moindre désir de son amant, elle lui suçait les couilles pendant un temps qui lui semblait infini. Adrien la positionna à quatre pattes, pour une levrette sauvage. Il la pilonnait, la faisant gémir à chaque coup de rein. Ils jouirent à l’unisson, explosant d’un seul coup dans sa chatte gluante et tombèrent à la renverse pantelant et haletant.La soirée n’était pas fini, Chloé était devenu une salope avide de sexe qui n’avait plus aucune limite. Elle voulait que ses 2 amants s’assoient cote à cote. Elle allait redonner de la vigueur à ces 2 sexes ramollis. Elle essuyait le sexe d’Adrien pendant qu’elle branlait doucement Christophe. Sentir ces 2 bites à sa disposition lui donnait de folles idées. Elle voulait se faire pénétrer par ces 2 dards simultanément, ce qu’elle leur dit. La réaction ne se fit pas attendre, le sang regagnait les glands qui se redressaient. Elle voulait réserver son cul pour Adrien, elle se glissait 2 doigts pour préparer son accueil, elle adorait se sentir écartelée au maximum. Christophe se positionnait maintenant de manière à rentrer son énorme bite dans la chatte plus baveuse que jamais.Elle était maintenant introduites par ses 2 orifices destinés au plaisir. Elle sentait au plus profond d’elle même les 2 bites qui se touchaient, seulement séparées par une fine pellicule de chair. Elle criait maintenant, ne pouvait s’empêcher d’en demander encore plus. La double pénétration la fit jouir rapidement, mais ses amants continuaient de défoncer ses 2 petits trous, un deuxième orgasme la terrassa, sa chatte éjectait en continue de la cyprine, inondant leurs 3 corps. Les 2 hommes la remplissait une dernière fois de leur semence.Elle embrassa Adrien plus tendrement que jamais, puis Christophe pour le remercier de cette soirée, qui touchait à sa fin, ils étaient tous ivres de sexe.Ils s’endormirent rapidement en pensant à tout ca. Le lendemain, ils étaient conviés chez leurs nouvelles connaissance Caroline et David, David voulait se faire pardonner son comportement de la dernière fois.Chloé comme à son habitude, avait revêtu une petit robe, blanche qui ne laissait le moindre doute sur les formes de son corps. Elle avait surement une idée derrière la tete.Ils arrivèrent vers 19h30, Caroline les accueillait avec un grand sourire. Elle ne trahissait aucune émotion vis à vis de leur dernière aventure. Ils s’installaient rapidement dans le salon, un apéritif était déjà servi sur la table. Caroline s’était mise sur son 31, elle arborait une jupe courte qui ne cachait pas grand chose de ses fesses. David regardait sa femme avec envie, mais il jetait parfois des regards soutenu sur Chloé. Il est vrai que sa tenue était plutôt provocante , on voyait ses mamelons à travers l’étoffe.David porta un toast à la soirée, il fêtait le fait d’être si bien entouré. Cette dernière phrase eut pour effet de faire pouffer les deux filles, ce qui surpris David, preuve que Caroline n’avait pas du raconter la fin de la dernière soirée. C’était resté son petit secret.Caroline mangeait des yeux Chloé, chose que ne remarquait pas David mais qui sautait aux yeux d’Adrien. Lorsqu’elle leur resservit un verre, elle se mit dos au couple de façon à ce qu’ils voient qu’elle ne portait pas de culotte. Elle était nue sous sa jupe et sa position avait permis d’apercevoir sa petite chatte entièrement épilée.Quand elle s’assit en face d’eux, elle restait quelques secondes les jambes écartées pour bien montrer qu’elle était encore ouverte à l’exhibition. David, peu observateur ne voyait rien, sa femme exposait son sexe à son insu.Plusieurs fois, elle croisait et décroisait les jambes avec à chaque fois plus de temps entre les 2 mouvements. Chloé voulait rentrer dans ce jeu, elle faisait donc de même de son coté, le tout en remontant légèrement sa robe, rien qui ne paraisse suspect à son hôte mais suffisamment pour attirer quelque peu son attention. Il réagissait un peu mais restait très digne, faisant mine d’ignorer qu’il avait vu le sexe de Chloé. Elle commençait à pointer, ses tétons ressortait nettement du tissu. David toujours poli demandait si elle avait froid, bien sur elle répondait négativement, tout en souriant.Un verre, deux verres puis trois, l’apéritif commençait fort, assez pour que Caroline prenne ses aises. Elle frottait la cuisse de David, quasiment jusqu’à son entrejambe, il laissait faire et on voyait maintenant apparaitre une bosse.Vint le moment de passer à table, ils rejoignaient leurs sièges pendant que Caroline apportait l’entrée. Pendant qu’elle posait l’assiette devant Chloé, elle lui frôla nettement les seins, cela pouvait passer pour de la maladresse mais ça ne l’était pas, David le remarqua et fit une allusion pour tourner la situation en dérision, entraînant les rires de l’assemblée.A table Chloé posa la main sur l’entrejambe d’Adrien, défit lentement sa braguette et sortit son sexe déjà dur. Personne ne s’était rendu compte de la manœuvre. Elle branlait doucement son homme. Caroline fit tomber sa fourchette, elle glissa sous la table pour la ramasser et vit la scène qui se tramait, Chloé les jambes écartées en train de secouer la bite d’Adrien. Elle remontait rapidement, cela lui donnait une idée, et décidait de faire la même chose de son coté. Tout aussi discrètement, elle approcha la main de la braguette de son homme qui eut une léger mouvement de recul mais se laissait faire tout de même. Les discussions continuaient normalement même si les 2 hommes avaient plus de mal à parler.Caroline décidément très maladroite, fit de nouveau tomber un couvert. La pièce était assez sombre, elle fit semblant d’avoir du mal à le trouver et se glissait donc totalement sous la table. Elle s’avançait alors vers Adrien et se le mettait en bouche. Chloé voyant cela, feint de l’aider à la chercher et se glisser à son tour dessous puis se dirigea vers David. Avant qu’il ne se rende compte de quelque chose, Chloé engloutissait sa bite chaude au fond de sa gorge, la langue experte de Chloé calma toute contestation, il ne dit rien abasourdi par ce qui lui arrivait. Il se faisait sucer par la femme de son collègue mais surtout sa femme suçait un autre. Jamais il n’avait imaginé que la soirée finirait ainsi.Chloé et Caroline déshabillèrent simultanément leurs 2 amants afin d’être plus à l’aise dans leurs mouvements. Assis l’un en face de l’autre, ils pouvaient profiter de la croupe ouverte de leurs femmes respectives. Caroline se mit entièrement nue, embrassa longuement Adrien, puis lui présenta ses seins. Il mordait ses tétons, plus fort qu’il ne l’avait jamais fait avec Chloé. A chaque coup de dent, elle couinait. Leurs corps humide se collèrent l’un à l’autre, la poitrine de caroline se positionnait sur les cotés de la bite d’Adrien gluante de salive et le branlait avec ses seins qu’elle enserrait avec ses mains. Chloé n’était pas en reste , elle s’assit sur les cuisses de David, sa pine le long de ses fesses et la faisant glisser le long de sa chatte détrempée. L’humidité qu’ils dégageaient tous les deux facilitait le mouvement.On entendait dans la pièce le gémissement des couples et le clapotis des corps unis. Chloé voulait sentir le long sexe de David dans sa chatte brûlante. D’un léger mouvement, celle ci envahissait tout l’espace de son vagin. Ses jambes entouraient le buste de David qui bougeait son bassin en rythme.Caroline, elle, se positionnait le dos face à Adrien qui posait son sexe à l’entrée de son huître baveuse. Il allait baiser la femme de son collègue en face de sa propre femme, les remords s’effaçaient rapidement, dès que son gland touchait les lèvres luisantes du sexe dilaté d’excitation.David vint en premier, suivi de peu par Adrien, déversant de long jets de spermes à l’intérieur de leurs amantes. Elles en voulaient toujours plus et désiraient recommencer leur petite aventure. Elle se prenaient par la main, Caroline guidait Chloé vers la chambre du couple. Elles s’installaient sur le lit tète bêche, comme si cette position leur semblait naturelle. Elle voulaient se nourrir du jus blanc qui s’était accumulé en elles. Elles se lapaient comme des chiennes, leurs langues dardées allaient profondément dans leurs sexes dilatés. Une fois la toilette effectuée, elles se glissaient plusieurs doigts lentement, centimètres par centimètres et écartaient au maximum leurs vagins.Adrien et David récupéraient de leurs efforts et se branlaient leurs bites à demi-molles mais la scène qui se déroulait devant eux leur redonnait rapidement du tonus.Chloé voulait se faire prendre le cul, elle gigotait son fessier, voulant sentir à l’intérieur de son anus la douceur d’une bite gonflé. David se porta volontaire, il n’avait jamais essayé la sodomie, Chloé se retournait tout en continuant de fourrer Caroline, sa main pilonnait maintenant sa chatte béante, elle gémissait comme possédée, jouissant de plaisir. David était prêt à défoncer le cul de Chloé, il voulait préalablement le goûter, il écarta ses fesses et inséra sa langue, sa rondelle s’agrandissait au fur et à mesure de cette caresse. Elle était prête à se faire saillir, David ajusta son sexe sur la rondelle rosée et luisante d’humidité qui vibrait d’envie. Elle palpitait, s’ouvrait et se refermait au grès des respirations de Chloé.Il rentrait doucement, jusqu’à toucher le fond, la bite de David était serrée dans cette antre chaude et pleine de douceur. Il commença à faire de léger mouvements, provoquant à chaque fois de petits cris de Chloé. Elle aimait cette grosse bite au fond d’elle même, elle aurait voulu que ça ne s’arrête jamais. Adrien s’approchait de la bouche de Caroline, il voulait profiter de sa soumission, elle engloutit la totalité de sa verge et ne bougeait plus, faisant tourner sa langue autour du membre qui l’emplissait. Il voulait déflorer à son tour la rosette de Caroline, elle se mit alors à quatre pattes, en face de Chloé, qui haletait sous les coups de butoir de David.Adrien lécha longuement la raie brûlante qui s’offrait à lui, pendant que Caroline embrassait fougueusement Chloé, puis glissa son gland turgescent dans sa croupe vibrante d’envie. A sa grande surprise Caroline jouit dès qu’Adrien la pénétra. Il la labourait maintenant, elle était une poupée de chiffon dans ses bras. Ils jouirent tous ensemble simultanément et tombèrent sur le lit, tremblant et épuisé. Leurs corps ne réagissait plus, la soirée était finie, ils se quittèrent avec la promesse de recommencer.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir