Interlude 5 : La voisine bourré bourré.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Amateur

Interlude 5 : La voisine bourré bourré.Interlude 5 : La voisine bourré bourré.Je devais avoir vingt deux ou vingt trois ans quand cette drôle d’histoire s’est passé.C’était une période sympathique sur le plan de ma vie amoureuse même si j’éprouvais quelques difficulté a rester avec quelqu’un plus d’un mois dans le meilleur des cas. J’étais toujours en chasse et cela n’aide pas a la stabilité d’une relation. Cela étant, je continuais a sortir avec des amis pour tenter de rencontrer encore et encore de nouvelles conquêtes. Un samedi soir, je rentrais chez moi vers deux heures du matin. Il bruinait légèrement et la nuit noir me plaisait alors que dans mon quartier, les riverains se plaignaient de voir l’éclairage public s’éteindre a une heure à cause des « problèmes de sécurité ». Il est vrai que plus d’une connaissance hésitait a rentrer trop tard dans ce quartier HLM de Saint-Denis même si en 1992 ce n’était pas aussi dure que maintenant.Me voilà donc tranquille sur le trottoir, un peu bourré mais pas trop contrairement à la silhouette que j’apercevais a quelques mètres devant moi et qui titubait franchement. Avant que j’ai le temps de me demander si elle allait réussir a rentrer chez elle, la silhouette se vautre lamentablement dans le par-terre de fleur qui à surgit traîtreusement au milieu du trottoir. J’accélère le pas pour apporter mon aide et je découvre une femme couverte de boue qui tente de se retourner ou de se redresser selon le point de vue que l’on y porte. Elle jure et grommelle de manière relativement indistincte quand je l’aide a rejoindre la position vertical qui devrait l’aider a rejoindre son domicile. Devant la difficulté de déplacement qu’éprouve la dame, je lui propose mon aide et mon épaule. Par chance, elle n’habite qu’a quelques pas et alors que je m’apprête a l’abandonner a son sort, elle renverse l’intégralité de son sac au sol en tentant de sortir ses clefs. Je reviens donc vers elle et ramasse soigneusement tout ce que je trouve y compris un trousseau de clefs. J’en teste plusieurs avant de trouver celle de l’immeuble puis je soutient la femme en la portant presque jusqu’au deuxième étage devant la porte qu’elle m’indique. Je trouve facilement sa clef et ouvre pour la poser chez elle. Le pas de la porte a peine franchi, elle se précipite vers sa salle de bain et tombe a genoux devant les chiottes pour vomir copieusement. Je manque de vomir aussi devant ce spectacle alors je me balade dans le minuscule appartement pendant que la femme finit de se purger. J’arrive dans une cuisine quelconque ou j’ouvre le frigidaire. Je prend deux bouteilles de coca, en décapsule une que je boit directement au goulot puis me dirige vers la salle de bain devenu calme avec la seconde. Lorsque je passe la porte, je tombe sur la dame nue debout dans sa baignoire qui tente de saisir son pommeau de douche et d’ouvrir l’eau. La tache lui semble hors d’atteinte alors je décide de l’aider encore un peu. Je tiens a préciser qu’a ce moment précis, aucune idée malsaine n’a traverser mon esprit et que je ne faisais preuve que de bonne volonté. Pour m’aider a ne pas avoir d’idée malsaine, il y avait cette femme nue pas vraiment tentante en ce qui me concernait. La cinquantaine bien tassé, un corps sans hanche ni formes arrondies ou on les attends. Des seins d’une taille agréable mais assez écarté pour en placer un troisième entre les deux et dont les tétons tendaient vers l’extérieur de manière exagéré. Elle avait une toison assez fournie mais qui montait jusqu’au nombril par petits îlots. Ajouté a cela une tronche de femme bourré qui vient de vomir avec le maquillage qui coule et les cheveux plein de terre et de feuilles. Bref, rien de tentant a ce moment la. J’ai donc ouvert akdeniz escort l’eau puis commencé a rincer la femme qui se laissa alors tombé dans la baignoire. Elle s’allongea et je dus lui maintenir la tête pour finir de la laver autant que possible afin de faire disparaître l’odeur de vomi et la boue. Alors que je ne m’y attendais pas, elle releva ses jambes et les posa sur le bord de la baignoire et se mit a uriner. Le jet sorti tellement fort qu’il couvrait presque le bruit de la douche en frappant la fonte émaillée. Un sourire de soulagement apparu sur le visage de la femme qui, dieu seul sait pourquoi, essaya de se relever en continuant sa miction. Bien sur elle se planta lamentablement et se retrouva la tête en bas contre l’extrémité de la baignoire avec les pied sur le mur. Son urine coula alors sur son ventre et ses seins et je saisi ses pieds pour encore plus la retourné jusqu’à ce qu’elle se pisse sur le visage sans que cela ne semble la gêner particulièrement. Ce faisant, j’avais une vision parfaite d’un des trou du cul les plus noir que j’ai jamais vu. L’auréole n’était même pas un peu brune mais carrément noir profond. Le reste était plutôt moche. Cette femme arrivait a avoir les fesses plates et flasques en même temps. Ce qui ne me tentait guère sur le moment. Pendant que les dernières gouttes d’urine lui coulaient dessus, je repris le pommeau de douche pour la rincer en insistant peut-être un peu plus sur son anus ou je glissais un doigt sans rencontrer de résistance. J’aidais la femme a se remettre dans une meilleure position et finis le rinçage avant de la relever pour la sécher avec la serviette posé sur le bord du lavabo. Elle titubait encore quand je la portais jusqu’à sa chambre et la laisser tombé sur son lit la face en avant. Je retirais mon pantalon et mon slip et enfilais un préservatif sur mon sexe tendu avant de monter sur le lit et de me mettre en place sur son cul. J’écartais ses fesses plates et après avoir craché sur son trou, je poussais sur mon gland pour l’enculer. Je rentrais doucement mais sûrement sans rencontrer plus de résistance qu’avec mon doigt quelques minutes auparavant. J’étais entrain de la sodomisé quand je me rendis compte de ce que j’étais entrain de faire. Cette femme bourré m’avait fait vaguement confiance et je profitais de la situation pour la sodomiser alors qu’elle venait de s’endormir comme une masse sur son lit. Je débandais dans son cul et finis par me retirer. J’avais quelques scrupules mais pas plus que ça quand même. Alors, je la plaçait entre ses draps et me préparait a partir. Pris d’une soudaine inspiration, je fouillais les tiroirs de sa table de nuit et trouvais ce que j’espérais. Relevant la couverture, je lui glissais le vibromasseur dans le cul et mit le vibreur en marche avant de la recouvrir en la bordant soigneusement. De retour chez moi quelques minutes plus tard, je m’imaginais une autre voisine dans la même situation et me branlais en m’imaginant l’enculer sur son canapé avant de m’endormir vers quatre heures du matin.Dimanche matin. Les sales mômes de l’étage du dessus me font le plaisir d’une cavalcade continue a partir de 9 heure. J’ai un peu l’habitude au bout de deux mois de cohabitation forcé mais j’en ai un peu marre quand même. Je me lève pour aller boire un café au Balto. Alors que je sort mes clefs pour fermer la porte, je me rend compte que j’ai empoché le trousseau de la femme bourré de cette nuit. Il faut que je passe lui rendre. Je passe par la boulangerie et achète deux croissant avec une viennoise au chocolat avant de me dirigeai vers chez elle. N’ayant pas son nom, je ne sais ou sonner et j’utilise la clefs pour rentrer dans l’immeuble. Je monte les deux mezitli escort étages et sonne a sa porte. Pas de réponse. J’ouvre et me dirige vers la chambre pour voir ce qui se passe. La femme est toujours endormie et n’a pas bougé d’un poil depuis que je l’ai laisser cette nuit. Je vais donc dans la cuisine et, après quelques recherches dans les placards, prépare un café bien serré. Je sors un plateau et y dispose un morceau de viennoise, les croissant et deux bols de café sans sucre. Je me dirige a nouveau vers la chambre et lorsque j’entre, elle est réveillé et me regarde d’un air interrogatif.” Désolé mais tu est qui ? Tu fais quoi ici ?” dit-elle laborieusement.J’explique que je l’ai ramassé cette nuit dans un par-terre de fleur a côté et que je l’ai aidé a rentrer chez elle. ”Comme tu étais complètement bourré et que tu t’es a moitié vomis dessus, je t’ai fais prendre une douche avant de te mettre au lit. Puis je suis rentrer dormir chez moi avant de revenir ce matin pour vérifier que tout allait bien et avec de quoi se réveiller.” Ce disant, je pose le plateau sur la table de nuit. Elle se retourne et pousse un petit cri en bondissant dans son lit, lève sa couverture et jette un œil dessous. ” Euh, il s’est passé quelques choses entre nous cette nuit ? J’ai fait ou dit quelque chose de pas correct ?” demande-t-elle.”Pour être franc, tu t’est mis nue toi-même, puis tu t’est pisser dessus dans la baignoire et tu as sorti un vibro de ta table de nuit que tu t’est mis dans le cul devant moi en me proposant de prendre sa place. Mais comme tu étais gravement bourré, j’ai gentiment décliné et je suis parti pour te laisser cuvé. Donc oui, tu as dit et fait des trucs pas super classe mais tu en tenait une sacré il faut dire.”” Merde alors. Je comprend mieux ” dit-elle en sortant le vibro de sous la couverture avant de le poser sur le sol et de prendre un café. ”D’habitude je me présente avant de proposer de m’enculer donc : Bonjour, Nicole pour vous servir. Et je peux connaître le nom du gentleman qui a refuser une aussi belle proposition ?”Je me présente aussi et accepte le qualificatif de gentleman même si je ne le mérite absolument pas. Elle se pousse un peu dans le lit en se redressant pour me faire une petite place qu’elle m’indique en tapant sur la couverture de la main. Ses seins a l’air n’ont pas l’air de la déranger et elle engouffre son croissant puis, après m’avoir demandé, le mien. Le bol entre les mains, elle me questionne ” Quand tu dit que je me suis pisser dessus, tu veux dire que je n’ai pas réussi a atteindre les toilettes et qu’une robe pleine de pisse m’attend dans la salle de bain ?”” Non, je veux dire que tu t’es vraiment pissé dessus. Tu t’est allongé dans la baignoire avec les jambes en l’air et tu t’est arroser jusque dans la bouche. Il faut que j’avoue que j’ai trouvé ça aussi crade qu’excitant. J’ai du te rincer une deuxième fois avant de te coucher.”” Et tu dit que je t’ai proposé de me baiser ?”” Non, de t’enculer. Mais seulement après t’être mis un vibro dans le cul.”” La vache, je savais que je m’en était mis plein la gueule hier mais je ne crois pas avoir jamais fait ça avant. Désolé si je t’ai choqué.”” Je ne peux pas dire que j’étais choqué, j’ai même dû partir avant d’accepter la proposition car j’en avais sacrément envie.”” Et tu est revenue ce matin avec café et croissant au cas ou la proposition tiendrais toujours je parie ?”En finissant sa phrase, elle pose son bol et se lève. ” Il me faut une petite douche pour sortir un peu du brouillard. Tu m’accompagne ?” Puis elle me tourne le dos et se dirige vers la salle de bain. Maintenant qu’il fait jour et que je n’ai plus la même dose yenişehir escort d’alcool dans le sang, je ne peux que confirmer mes impressions de la veille. Elle est moche mais j’ai envie de lui prendre le cul. Alors je la rejoins et la laisse ramasser ses vêtements qu’elle met dans son panier a linge sale avant de monter dans la baignoire, de s’asseoir et d’ouvrir l’eau. Je me déshabille et m’approche alors qu’elle se rince. Je lui saisi la tête et lui met mon sexe encore mou devant la bouche. Elle le happe sans question et me mâchouille en me suçant. Ma bite durcit rapidement et je la vois qui se colle le pommeau de douche entre les cuisses en les serrant avant d’ouvrir l’eau plus fort. Lui tenant le visage avec les deux mains, je baise sa bouche comme si c’était sa chatte ou son cul. Je la pilonne sans vergogne et elle accompagne mes mouvements pendant plusieurs minutes jusqu’à que je lui lâche tout dans la bouche. Elle avale tout et continue de me sucer plus doucement maintenant que je ne lui tient plus la tête. Je débande doucement. Elle me laisse et s’occupe d’elle en repositionnant le pommeau sur sa chatte en se branlant le bouton. Elle commence à trembler et a accélérer le mouvement. Je tient toujours ma bite a la main et, sans prévenir, lui pisse dessus en visant sa poitrine. Elle ne change pas son rythme mais penche la tête en arrière et ouvre grand la bouche. Je répond a sa demande silencieuse et urine dedans. Elle recrache et avale en même temps. Je redescend mon jet entre ses cuisses et elle se cambre brutalement en jouissant. Elle se redresse doucement et avale les dernières gouttes qui coulent encore de ma bite en redressant le pommeau de douche afin de se laver un peu de ma pisse. Comme elle me suce en se rinçant, je bande à nouveau dans sa bouche mais elle me laisse tomber, se relève, sors de la baignoire et se met a quatre pattes sur le tapis en moumoute rose presque aussi moche qu’elle. ” C’est le moment de faire ce que tu n’a pas voulu hier mon gars”Je sors un préservatif de la poche de mon pantalon et l’enfile aussi vite que le cul de Nicole qui mord son tapis en étouffant un petit cri. Comme dans sa bouche un peu plus tôt, j’y vais sans ménagement. Je fais le bourrin comme dans un mauvais film de cul allemand. Elle ne tient pas longtemps avant de bouger pour me dégager et de me suggérer d’y aller un peu plus mollo.” On va dans ta chambre si tu veux” Elle acquiesce et, une fois sur son lit, s’allonge sur le dos. Je lui relève les jambes et me met en place pour l’enculer. Mais avant cela, je ramasse le vibro pour lui mettre dans la chatte. Je tourne le bouton mais il n’y a plus de pile. Sans hésiter, elle se relève et prend un autre vibromasseur dans son tiroir et s’allonge dans la même position, s’enfile elle même l’engin en l’allumant et me propose son petit trou noir déjà bien ouvert. Les vibrations me remontent jusque dans les couilles et je bouge doucement pour en profiter un maximum. Elle même en profite bien car je sens rapidement ses contractions m’écraser a plusieurs reprise tandis qu’elle dégouline abondamment sur moi. Elle retire son vibro et le laisse tomber sur le lit sans même l’éteindre. J’accélère un peu le rythme mais pas comme une brute cette fois et après quelques instants, je joui dans son cul qu’elle serre au maximum quand elle me sent venir. Quand je sors de son anus, le préservatif est bien rempli. Je le retire et le noue avant de le jeter sur le tapis. Pendant ce temps, elle éteint le vibromasseur puis se rallonge en se laissant tomber comme une masse.” Bin mon salaud. T’est pas aussi gentleman qu’hier soir aujourd’hui. Quel brute. Tu m’a péter le cul dans la salle de bain. Heureusement que tu t’est rattrapé au lit…”Je ne répond pas et me lève pour aller dans la salle de bain ou je me rince rapidement avant de m’habiller et de partir en laissant la porte grande ouverte. On ne sait jamais, peut-être qu’un voisin pas plus gentleman que moi passera et profitera lui aussi de la situation.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir