Géraldine tome 2-Chapitre 50

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Géraldine tome 2-Chapitre 50Chapitre 50 – Du chenil au bureauGéraldine traversa la cour qui la menait au chenil tranquillement, ses pas entravées par sa jupe étroite, sentant sa longue queue de cheval frottant presque la raie de ses petites fesses, dilatée à l’extrême par son plug vibrant, qui dépassait du cœur de sa jupe de latex rose.En poussant la porte du chenil, elle vit immédiatement Slutty attachée par son anneau nasal à un anneau fixé dans le sol, prêt de la table de préparation canine, et qui bizarrement gémissait déjà telle une vraie chienne. Elle chercha Kitty des yeux, en vain, mais entendant du bruit dans un coin invisible de la porte , Géraldine se dirigea vers l’endroit, d’où s’échappait des cris étouffés de douleur .Maître Laurent était en train de mettre un large ring-gag à la pauvre Kitty, dont le corps était prisonnier d’une catsuit de latex noir identique à celle des chiennes, où les bras et les jambes des soumises étaient pliées à l’extrême. Elle était suspendue dans les airs par un savant shibari, mais dans une position qui la faisait ressembler à une grenouille sur une table d’autopsie…Mais sans la table . Même après le peu de temps passé au chenil, son visage était devenu méconnaissable, par le manque de sommeil et l’intensité des sévices subis par le Maître du chenil, qui ne lui laissait aucun repos.Ce dernier glissa un tuyau de latex épais dans la bouche écartelée de la petite Chatte-grenouille, avant de lui boucher les oreilles avec des bouchons d’oreilles, rajoutant par-dessus deux éponges épaisses, qu’il scotcha autour de la tête nue de la pauvre Kitty, qui se retrouva aussitôt sourde a toute les activités du chenil.Maître Laurent prit des pinces japonaises, et les fixa aux petits mamelons annelés à sa merci, les reliant ensuite à un anneau du plafond par un long ressort.“ – MMMMMMMPPHHH!! AAARRRGHHH !!! ‘I’IE, MAI’RE!!!  MMMMMMMPPHHH!!»Supplia la pauvre Kitty, sous la douleur de ce nouvel étirement de ses sensibles petits mamelons, tandis que ses yeux bleus rougis par trop de larmes cherchaient un regain de gratitude.Mais Maître Laurent ne répondit pas, et pris une cagoule large, où il fit passer le tuyau de latex, et il se mit à actionner une pompe, qui immédiatement fit de la tête de la pauvre chatte un gros ballon de presque 80 centimètres de diamètre.Il rapprocha ensuite un vérin possédant un énorme gode, et empala la pauvre Kitty, avant de mettre le vérin en action, qui commença des va et vient pour autopsier l’intimité de la chatte-grenouille.“ –  MMMMMMMPPHHH!! AAARRRGHHH !!! MMMMMMMPPHHH!!»Hurla aussitôt la boule de latex noir qui se voulait être la tête de la pauvre Chatte-grenouille, dont l’anus n’était plus que plaie, depuis que les chiennes l’avaient prises plusieurs fois chacune, quand elle était entravée a l’intérieur de sa cage.« Tu es venue chercher la chienne pour la Directrice, je suppose….Jolie tenue pour une chaude petite salope telle que toi ! » Dit le Maître du chenil, délaissant la Chatte-grenouille, qui resterait ainsi suspendue jusqu’au repas du soir, et alla détacher la « Pink Lady » ,en effleurant au passage le cœur de l’étroite jupe de Géraldine.  « Mmmpphhh ! ‘Ui , Mai’re ! Haaaannnnn !  Me’ci Mai’re ! Mmmpphhh ! » Soupira doucement la soumise-secrétaire, en minaudant, papillonnant les longs faux cils de ses yeux de biche lourdement maquillés, quand la main l’effleura, tout en portant son regard sur l’imposante bosse qui se dessinait sur le pantalon du Maître du Chenil.« Tu sembles avoir apprécié ton statu de pouliche que je t’ai fait découvrir, petite salope ! » Dit Maître Laurent, auquel le regard «gourmand» erzin escort de la soumise-secrétaire n’avait pas échappé, commençant de caresser son entre-jambe, avant d’essuyer un petit filet de bave qui s’écoulait du large gag-ball de Géraldine. « Mmmpphhh ! ‘Ui , Mai’re ! Haaaannnnn !  ‘Ais ‘ous n‘avez ‘outé ‘qu’un ‘oté , Mai’re ! ! Mmmpphhh ! » Répondit la secrétaire, dans un soupir lascif, en frottant son gag-ball sur la main du Maître du Chenil, tout en continuant de minauder.« Petite salope gourmande ! « Dit le Maître du chenil, dans un sourire réjoui, en s’empressant de déboutonner son pantalon pour en sortir son énorme sexe, tandis que son autre main avait déjà fait se tourner Géraldine pour lui retirer son gag-ball.«MMMMmmm … Oui, Maître ! » Soupira la soumise, acquiesçant d’un signe de tête, tout en se mettant à genoux devant le sexe qui s’offrait à elle, l’engouffrant langoureusement, l’avalant au plus profond que sa gorge de Sissy Slut bien éduquée pouvait le faire, sous le couinement et le regard désespéré de Slutty, dont la charge électrique venait de se remettre en charge.« Tu as des lèvres exquises, et qui savent parler aux hommes, petite Géraldine » Dit Maître Laurent, qui caressait les mains de la secrétaire entravées par leur barre.« – MMMmmmmmm ! MMMmmmmmm ! » Soupira doucement la soumise-secrétaire, dont la bouche était entièrement remplie par l’imposant sexe, et qui glissait dessus avec volupté dans de doux va et vient  .Ayant la tentation d’obliger la secrétaire à un deepthroat, Maître Laurent se ravisa sous la douceur des lèvres expertes de la soumise et lui laissa libre court à son inspiration.« – MMMmmmmmm ! Haaaannnnn ! Il ne faut pas me tacher, Maître ! MMMmmmmmm ! » Gémit  lascivement Géraldine, en laissant sa langue percée aller et venir sur le pénis qui se dressait face à son visage, avant de l’engouffrer de nouveau, en sentant que la sève du Maître du chenil qui montait dans son membre, et qu’elle avala avec gourmandise, en le caressant ensuite de sa langue pour prendre la totalité.« Je ne sais pas qui est la plus chienne des deux, petite salope ! » Dit Maître Laurent, en engouffrant de nouveau le large gag-ball dans les lèvres encore humides de Géraldine, qui minaudait encore un peu, du sourire plein les yeux sous le « compliment ».« Mmmpphhh ! Me’ci Mai’re ! Mmmpphhh ! »Soupira  la  soumise-secrétaire, en relevant la tête , ses yeux  gourmands restants fixés sur le membre, qu’elle caressait doucement de son gag-ball.Maître Laurent aida Géraldine à se relever, et lui plaça la longue laisse de strass de la « Pink Lady » dans une main.«Tu vas l’emmener faire un pipi dans le petit jardinet à coté et tu me la ramènes aussitôt après que je lui remette son plug d’urètre ! »Ordonna Maître Laurent, en se baissant pour retirer le plug d’urètre, qui bloquait toute évacuation sans exception pour la pauvre Slutty.« -AHOUAHOU !!!AAOOUU !!! WUF WUF !!! AHOUAHOU !!! »Couina la « Pink Lady », sous la douleur que lui infligeait le Maître du chenil, en lui étirant un peu plus ses testicules  hypersensibles pour lui retirer son plug d’urètre.Géraldine sortit du chenil, et se dirigea doucement vers le jardinet, suivi par Slutty, la petite « Pink Lady ».« -AHOUAHOU !!!WOUF !!! WUF WUF !!! AHOUAHOU !!! » Couina la « Pink Lady », comme une vulgaire canidé sous la nouvelle décharge, qui irradiait dans son être, battant de ses paupières ornées de ses longs faux cils roses, essayant d’attirer le regard et la clémence de Géraldine.« Mmmpphhh ! Fait pi’i, ‘lutty, s‘i ‘e ‘lait ! Mmmpphhh ! » Soupira la secrétaire, en tirant hassa escort un coup sec sur la laisse en réponse à la supplique canine de la chienne.« -AHOUAHOU !!!WOUF !!! WUF WUF !!! AHOUAHOU !!! » Aboya Slutty, en tirant dans le sens contraire, comme si elle pouvait échapper à l’emprise de sa laisse.“ – MMMMMMMPPHHH!! ‘ISSE ET ’AIS ‘OI !!! CHA’UNE A SA PLA’E !! MMMMMMMPPHHH !!! » Dit Géraldine, en raccourcissant comme elle pouvait la laisse de la chienne, se mettant de titiller les lourds grelots qui ornaient les testicules étirés de la « Pink Lady » avec sa chaussure à plate-forme . « -AHOUAHOU !!!AAOOUU !!! WUF WUF !!! AHOUAHOU !!! » Couina  la chienne caniche, sous la douleur des lourds grelots de ses deux grosses pommes, que se mettaient à agiter sa promeneuse, tout en commençant honteusement à uriner sur la pelouse.Une fois l’affaire de la chienne Slutty finie, Géraldine l’entraîna à nouveau dans le chenil, où Maître Laurent attendait en préparant quelques petits jouets pour s’occuper de la Chatte-grenouille .Il replaça le plug d’urètre, non sans couinements de la part de la chienne, qui se débattait, mais dont Géraldine tenait la laisse au plus court.« Voila la fifille est prête ! A demain matin, ma belle pouliche !»Dit Maître Laurent, en caressant rêveusement la croupe cambrée sous la jupe de latex de la secrétaire.« Mmmpphhh ! ‘Ui , Mai’re ! Mmmpphhh ! » Répondit la secrétaire, dans un soupir lascif, minaudant pour retirer ses fesses de la main exploratrice, et s’en allant en emmenant la « Pink Lady » de la Directrice dans des couinements, que lui arrachait chaque mouvement de son arrière-train, le tout tinté de la musique de ses lourds grelots.Après une traversée de la cour fut longue et fastidieuse, où Géraldine avait été presque obligée traîner la chienne caniche rose. Bien que le Maître du chenil avait arrêté la télécommande pour les décharges électriques, la chienne caniche n’avait pas arrêté de couiner, tant son humbler de métal lui étirait ses parties génitales, que de temps en temps Géraldine avait poussé du pied en passant derrière la « Pink Lady », pour activer le mouvement, sous les yeux amusées et satisfaits de la Directrice, qui l’avait regardé en fumant sa cigarette derrière la baie vitrée de son bureau, avec à ses coté son délicieux cendrier de bureau.Géraldine frappa à la porte du bureau, attendant patiemment l’autorisation d’entrer, tandis que la chienne Slutty se tortillait doucement, en levant des yeux larmoyants et inquisiteurs envers sa promeneuse, qui lui semblait-elle, avait pris un malin plaisir de jouer avec les lourds grelots, qui embarrassaient ses énormes testicules étirées.“ – Entrez ! ”Dit la voix de Maîtresse Xaviera, sur fond des gémissements de son cendrier.« Pa’don ‘our le ‘e’ard, Mai’resse ! »Dit la secrétaire, en entrant suivi de la « Pink Lady », en baissant les yeux sur la chienne, faisant croire que son retard n’était du qu’a la chienne indisciplinée et traînarde.« J’ai vu que tu faisais tout ton possible pour accélérer cette adorable petite chienne, petite Géraldine ! » Dit la Directrice, en prenant la laisse accrochée à l’anneau nasal de Slutty, l’entraînant vers les cousins, où résidait habituellement sa chatte.« -AHOUAHOU !!!WOUF !!! WUF WUF !!! AHOUAHOU !!! » Couina Slutty, en papillonnant de ses yeux ornées de ses longs cils de strass, quand Maîtresse Xaviera lui attacha sa laisse à un gros anneau qui sortait du sol.« Tu dois mourir de soif à force d’aboyer, ma belle ! »Dit la Directrice, sur un ton ironique, en prenant un petit tuyau raccordé à un gros sac de lavement rempli hatay escort de liquide, qu’elle glissa dans un petit trou prévu dans le  modulateur de sons, mettant le compte-goutte en route. Puis elle passa derrière la caniche rose, et raccorda une petite pince électrique au plug d’urètre qu’elle brancha au broîtier, tout en caressant au passage de sa main gantée les testicules étirées de sa petite chienne.« -AHOUAHOU !!!AAOOUU !!! WUF WUF !!! AHOUAHOU !!! » Couina  la chienne caniche, en sentant la main de la Directrice sur ses sensibles testicules, ayant compris ce qu’elle avait fait quand elle l’avait senti tripoter le plug d’urètre de son clito flasque. Elle tourna un regard affolé vers Géraldine, cherchant du secours, tandis qu’elle sentait les premières gouttes qui coulaient dans sa gorge, et qui avait le goût du cocktail aphrodisiaque .« Géraldine, appuie sur la télécommande, que je vérifie les branchements !»Ordonna la Directrice à sa secrétaire, ayant vu le regard implorant que lui lançait Slutty.Géraldine hésita prit la télécommande sur le bureau, et baissa les yeux pour ne pas regarder Slutty, actionnant malgré tout le bouton pour envoyer une décharge dans les parties génitales et l’anus de la Pink Lady« -AHOUAHOU !!!AAAAAOOOOUUUU !!! AHOUAHOU !!! » Hurla la « Pink Lady », ses yeux se voilant de larmes, sous la douleur que lui infligeait son amie, malgré elle. L’électricité irradiant au plus profond de son intimité, de son clito bagué et flasque, et de ses testicules que le humbler étirait à l’extrême.« Berce mes oreilles de tes couinements, petite Pink Lady ! » Dit Maîtresse Xaviera, en tournant les talons pour retourner à son bureau, tout en prenant un de ses longues cigarettes, que Géraldine s’empressa d’allumer d’une de ses mains entravées.Le téléphone du bureau sonna.« Bonjour Maîtresse Maryse , vous vous inquiétez pour votre Maura ? « Demanda la Directrice, en décrochant, tapotant sa cendre sur la langue de son cendrier.   “ – HAAANNN ! AAARRRGHHH !!!… ”Geignit  la pauvre soumise-cendrier , sous la cendre brûlante qui lui chauffait sa langue étirée.« Ce n’est rien, c’est mon cendrier qui brûle un peu ! Oui, bien sur, je peux vous prêtez 2 soumises pour votre tournage de demain, cela ne pose aucun problème…..Ma nouvelle secrétaire les accompagnera dans l’après-midi avec un chauffeur ! »Dit Maîtresse Xaviera, à son interlocutrice, tout en continuant de fumer sa cigarette, avant de raccrocher son téléphone, et faisant signe à Géraldine, si elle avait compris la conversation .« Mmmpphhh ! ‘Ui , Mai’resse ! Mmmpphhh ! » Répondit la secrétaire, en acquiesçant de la tête, son regard s’attardant sur Slutty qui couinait doucement ,les yeux embués et commençants de se voiler par son esprit, qui commençait de s’affoler sous l’effet du cocktail .« Maîtresse Maryse a un tournage de film SM latex demain….Deux de ses figurants ont décommandés, elle a tout de suite pensé à nous….Et elle désire Amanda, qu’elle a aperçu dans les toilettes l’autre soir, et l’autre de mon choix….Tu n’auras qu’a prendre Joy ,et emmène donc ma petite « Pink Lady », elle fera sensation….Et qui sait, Maîtresse Maryse te trouvera peut être une occupation….Mais retourne donc travailler, et tu viendras promener ma chienne avant d’aller au réfectoire pour manger !« Ordonna Maîtresse Xaviera, en claquant de nouveau, une fessée sur les petites fesses de sa soumise-secrétaire étroitement gainée de leur jupe de latex rose« Mmmpphhh ! ‘Ui , Mai’resse ! Mmmpphhh ! » Soupira Géraldine, en repartant vers son bureau, tout en tortillant ses petites fesses sous le regard de la Directrice, l’esprit déjà de se voir tourner dans un film SM.En refermant la porte, Géraldine entendit Maude gémir sous une nouvelle brûlure, de concert avec Slutty, qui saouler au cocktail aphrodisiaque, recevait une nouvelle décharge électrique, qui cette fois la fit couiner presque d’euphorie.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir