Fantasme de la Religion

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Fantasme de la ReligionLe prêtre d’une paroisse décédé il y a quelque temps. Un petit village de 4000 habitants décide alors de s’en chercher un nouveau. Publiant des annonces dans quelques journaux locaux. Patientant plus d’un mois avant d’en trouver un. Je pose alors ma candidature en vu de cette fonction de travail. Ayant été formé il y a quelque temps dans cette nouvelle perspective. Obtenant l’emploi sans avoir à répondre à trop de questions…Mairesse de la région – Alors…Bonjour jeune homme…Moi – Bonjour madame la mairesse…Mairesse – Nouvellement admis comme curé de la paroisse…Moi – Oui…Il y a peu de temps…Mairesse – Fervent pratiquant…Moi – Oui…Fervent pratiquant…Mairesse – Vous êtes bien jeune pour pratiquer cette profession dans ce monde nouveau…Moi – Oui…J’ai seulement 25 ans…Mairesse – Vous aurez les fonctions de bedeau à accomplir aussi…Est-ce que celà vous dérange…Moi – Non…Pas tellement…Mairesse – Votre salaire sera très bon…En plus d’être logé gratuitement…En compagnie de trois religieuses…Moi – Au moins je ne serai pas seul…Mairesse – Elles feront les travaux ménagés intérieurs en votre compagnie…Ainsi que les repas…Moi – Ah…J’espère bien m’entendre avec elles…Mairesse – Sans en douter…Alors à dimanche…Les trois dames vous aideront dans vos fonctions à partir de là…La religion catholique de la province en sérieux déclin. Que quelques adeptes d’un âges avancés s’y présentant. 85 femmes pour 15 hommes environ. Récitant la messe dans ma soutane. Le groupe particulièrement étonné qu’un jeune homme dans la mi vingtaine soi promu en tant que prêtre. Une chorale de huit femmes chantant en coeur. Quelques adeptes discutant alors tout bas…Andrée – Il est bien jeune…Evangelyne – Et il est dont beau…Il peut pas être curé…Denise – Si il reste pour la totalité du contrat…On pourraient espérer avoir plus d’adeptes…De sexes féminins…Evangelyne – Fort probablement…Ma journée terminée discutant avec les trois soeurs Cynthia, Marie Paule et Caroline à la table. Visiblement intriguées par mon jeune âge…Caroline – Pourquoi si jeune…Moi – Ah…J’ai seulement eu le coeur brisé…Et je suis pas si religieux que çà…Caroline aydın escort – Ah bon…Tu savais que les douches étaient communes…Moi – Non…Vous me l’apprenez…Marie-Paule – Est-ce que la nudité te dérange…Moi – Non…Pas tant que çà…Cynthia – On a seulement le droit de lire et de prendre des marches…En plus de devoir faire nos achats habituels quotidiens…Est-ce que tu crois pouvoir t’adapter…Moi – Oui…Je crois bien…Fais à noter que je me sentais un peu imposteur. N’ayant pas été assermenté par l’ordre de la profession catholique. L’avantageux salaire m’ayant interpellé. Me donnant un ou deux ans à pratiquer cet emploi. Après deux semaines de travail. Ajoutant que les fonctions de bedeau m’obligeait à faire les travaux ménagés à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment. Prenant alors ma première douche publique en compagnie des trois dames…Caroline – Toujours à l’aise jeune homme…Moi – Toujours à l’aise…Caroline était une femme voluptueuse de 53 ans. Brunette aux cheveux courts et aux yeux bruns portant des lunettes. De ma grandeur à 5 pieds 6 pouces. Avec de grosses hanches et une belle paire de seins. Les trois femmes rasées de façon intégrale. Excepté leurs pubis visiblement délaissés aux naturels. Caroline était visiblement la meneuse du groupe. Savonnant son corps en chantant tout bas. Marie-Paule d’origine française âgée de 64 ans. Aux cheveux poivre et sel coupés courts et aux yeux verts portant des lunettes. Mesurant 5 pieds 3 pouces avec une silhouette svelte et une poitrine moyenne tombante. Une femme très discrète se savonnant elle aussi. Souriant peu avec une air songeuse. Cynthia voluptueuse jeune dame de 44 ans. Brunette aux cheveux courts et aux yeux bruns. Une femme avec des courbes imposantes et de gros seins. De même grandeur que Marie-Paule. Avec un sourire radieux. Sans pouvoir m’en empêcher. Ma tige était à présent bien dressée…Caroline – L’ancien curé était homo…Alors je ne m’attendais vraiment pas à celà…(Regardant ma tige)…Moi – Désolé…Caroline – Sois pas désolé…Accepte juste la situation…Les trois religieuses réalisant que j’aimais les femmes. Les événements suivants cette interaction devenant de plus en plus particulier. Caroline escort aydın m’avouant un peu plus tard dans la journée qu’une religieuse n’était pas toujours chaste. L’options de s’envoyer en l’air en dehors du bâtiment sacré assouvie plusieurs fois durant sa profession. Couchant avec quelques hommes en 32 ans de pratique. Habituellement à une seule reprise et sans lendemain avec des touristes. Car disait-t’elle que c’était un besoin naturel à comblé. Un peu comme de boire et manger. Et que c’était bon pour l’évolution de ses chakras intérieurs…Caroline – Si tu veux…Nous…On est disponibles…Et un peu tannées de se satisfaire à la mitaine…Moi – Vraiment…Ce serais permis…Caroline – Pourquoi pas…On a rien d’autre à faire…Tu l’as déjà fais une fois…Moi – Non…Toujours pas…Les trois femmes qui me tournoyaient constamment autour à partir de ce moment. Une odeur de chatte en chaleur bien présente provenant de leurs robes noires. Me demandant si elles portaient toujours une petite culotte en dessous. Nos quatre chambres individuelles investiguant celle de Caroline cinq jours plus tard une soirée. En m’exprimant Il était temps… Fourrant la madame à fond avec ses deux cuisses bien ouvertes. Ma tige protégée pour ne pas souiller son antre sacré. De l’encens parfumé parcourant la pièce. Naturellement en manque elle voulait se faire prendre avec beaucoup d’intensité. Caroline qui m’encourageais à la pénétrer ardemment. En s’agrippant de mon fessier jouissant. Humectant son odeur de grosse femme en chaleur. Éjaculant mes semences dans ma protection en m’exprimant d’une voix haute… Heeeuuuuhhhh…Heuuuuuuuhhh…Heeeeeeuuuuuuhhhh… La dame me caressant la nuque en guise de satisfaction. Maternée un peu par celle ci…Caroline – Hummmmmm…C’était bon…Moi – Ah…De rien…Merci…Caroline – Passe voir Marie-Paule demain soir si tu veux…Fourrant la religieuse de 64 ans avec son fessier bien cambré. Sa vulve mouillant à torrent de la cyprine coulant tout le long de l’intérieur de ses cuisses. Super bonne et chaude elle récitait quelques paraboles chrétiennes en jouissant. Un chapelet dans sa main son visage plaintif. Une peinture de Jésus illustrée devant. Agrippant un aydın escort bayan barreau de son dossier et la couverture de son lit. Des sons de pénétrations mouillées résonnant dans toute la pièce. Éjaculant en elle en poussant un long râle de jeune homme accompli. La sexagénaire retournée s’allumant à ma grande surprise une cigarette. Avant de prendre du repos. En me désignant la porte de son index et son majeur. Me signifiant de sortir…Marie-Paule – C’était bien…J’en suis pas à mon premier petit jeune en passant…La madame m’avouant qu’elle avait déjà dévergondée un jeune servant de messe une fois. Dans sa France natale. Durant un voyage de pèlerinage à Compostelle. Il y a dix ans. Voyageant seule avec celui ci. Habillée d’une tenu civile. Comme elle le faisait habituellement à l’extérieur de l’église. Forniquant une vingtaine de fois avec lui sur une quarante jours de marches. Dans une tente ou bien une chambre quelconque. Elle lui avait alors tout apprit…Marie-Paule – C’était le bon temps…Cynthia au lendemain qui voulait elle me chevaucher dans mon lit. Une baise quand même assez longue avec cette jeune femme dans la mi quarantaine. Intrigué par son jeune âge. Pratiquante depuis 6 ans. Son récent divorce l’avait complètement chamboulé. Se dédiant alors complètement à la foi chrétienne. On aurait dit une religieuse qui adorait le sexe. Le matelas craquant d’une cadence soutenue. Caressant ses gros seins ronds toujours fermes. Éjaculant dans ma protection après une demi heure d’interaction. Discutant un peu avec elle avant son départ. Sa grosse cuisse droite couvrant mon entrejambe. Caressant mon torse imberbe. Découvrant cette jeune femme super câline…Cynthia – Çà faisait longtemps…Moi – Ah…Heureux de l’entendre…Cynthia – Moi et mon ancien mari…On pouvait le faire aisément 6 fois par semaine…Sans arrêt…Moi – Pourquoi avoir divorcé…Cynthia – Sachant que je ne pouvais pas avoir d’enfant…Il se mit à me tricher avec tout ce qui bouge…Moi – Ah…Désolé de l’apprendre…Couchant avec les trois femmes à tour de rôle une soirée chacune. Exempt du dimanche désigné jour sacré. Cynthia était une vrai bête de sexe. Pouvant m’accoupler avec elle à chaque fois pendant plus d’une heure. La madame qui s’exprimait toujours d’une voix vive et soutenue. Sa porte entrouverte l’écho du bâtiment retentissant plus d’une fois durant l’interaction. Venant au moins deux fois en elle à chacun des accouplements.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir