Derry

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Cumshots

DerryJe suis une grande fille rousse à peau très blanche d’origine irlandaise. Je suis mince avec de petits seins, des yeux verts et des taches de rousseur sur tout le corps. Je viens de finir mes études de sociologie et pour fêter ça j’avais décidé de faire un voyage en Asie. Je ne suis pas craintive et je n’ai pas peur des hommes car j’aime le sexe.J’ai fait une recherche à la fois pour une destination et pour un compagnon de voyage. J’ai trouvé Pierre qui voulait partir en Thaïlande pour un mois pour perfectionner sa connaissance de la langue Thaï qu’il étudiait en même temps que le chinois. Nous avions tous les deux envie de voir un peu des sites connus et beaucoup la vraie vie du pays. Il était pas mal et si nous devions coucher cela ne me semblait pas un problème. Nous avions même fait un essai avant de partir qui s’était révélé positif. Comme moi il ne voulait pas s’attacher et séparait volontiers le sexe et les sentiments.Nous avons parcouru pendant trois semaines le nord et le centre du pays en couchant le plus souvent chez l’habitant. Les Thaïs étaient très accueillants, souvent beaux et pauvres. Nous avions laissé quelques souvenirs positifs de notre présence.La dernière semaine nous voulions voir les lieux de perdition des villes du sud ou des jeunes se prostituent dans une société organisée pour cela sous la vigilance bienveillante d’une police corrompue. Après avoir longuement parcouru les rues tracassantes et visité des gogo bars, nous avions ramené à notre chambre une jeune lady boy très belle et souriante pour jouer avec elle. Elle était presque de ma taille, très fine à la peu dorée, des seins à peine visibles, des tétons sensibles et une belle bite assez longue qui bandait dur. Pour nous occidentaux le prix d’une passe est ridicule et nous avions choisi le meilleur. Nous jouâmes avec son corps et nous découvrîmes qu’elle aimait se faire enculer mais pouvait jouir aussi en pénétrant avec son pénis. Nous l’avons testée un peu dans toutes des positions. Elle suçait aussi très bien canlı bahis et profondément ma chatte. Nous finîmes en sandwich. Elle me baisait en missionnaire et se faisait sodomiser par Pierre en même temps. Elle avait l’art de bien faire ça en ondulant entre nos deux corps de façon harmonieuse. Elle réussit même à nous faire jouir tous les trois en même temps. En discutant avec elle en thaï, Pierre s’était fait préciser où trouver des lieux authentiques en dehors des circuits pour touristes. Elle lui avait indiqué un établissement à l’écart utilisé par la population locale et qui avait bar, tables de jeu et spectacles de sexe. On peut y voir tous les genres baiser sur scène avait-elle précisé.Excités tous les deux nous décidâmes d’y finir la nuit. Il nous restait de l’argent et nous pouvions tenter notre chance en jouant. Rendu sur place nous avons pris un verre au bar et observé. Nous étions les seuls étrangers mais notre lady boy nous ayant accompagné cela fut accepté. D’ailleurs elle alla sur la scène de pôle dance, peut après, pour une prestation remarquable où elle finit nue, la tête en bas, les cuisses écartées, en se tenant à la barre d’une main et se masturbant de l’autre. Après son show elle fit le tour de la salle toujours nue pour récolter les pourboires souvent accompagnés de mains baladeuses voire de doigts pénétrants.Pierre et moi, bien que repus par notre début de soirée recommencions, à sentir la tension due à la fois aux exhibitions et à l’ambiance semi clandestine de ce cercle particulier. Un place à une table de jeu s’étant libérée Pierre s’y dirigea et je le suivi me tenant debout dans son dos. J’avais une robe courte très décolletée et les joueurs furent distraits un court moment seulement. Pierre misait, jouait, gagnait un peu perdait souvent. Je ne comprenais rien ni aux règles ni aux échanges en thaï. Pierre fût à court d’argent et je le vis miser et perdre sa montre. Il était ratissé mais pris pas son jeu. A la table il y avait une grande fille au visage sévère, assez belle bahis siteleri mais plus très jeune. Elle m’avait parcouru des yeux plusieurs fois en insistant sur mes seins. Elle s’adressa à Pierre en me désignant puis une nouvelle partie commença. Pierre regagna pas mal d’argent mais se fit plumer une nouvelle fois. La fille lui parla de façon autoritaire. Pierre se leva, se tournant vers moi et me dit doucement « l’enjeu de la partie c’était toi ; j’ai perdu, elle te veut pour elle seule sur la piste de dance devant le bar ; on n’a pas le choix sinon ils vont nous massacrer ». J’eu juste le temps de la traiter de salaud que la fille me prenait pas le bras et m’emmenait au centre de la piste. Comme si une annonce avait été faite toutes les personnes présentes se mirent en rond pour former comme une piste de cirque.Elle était maigre, plus grande que moi et me regardait avec des yeux noirs de prédateur. On lança une musique lente et elle m’enlaça pour un slow serré ou elle m’embrassait dans le cou et me caressait les fesses à deux mains. Contre mon pubis je senti durcir un pénis volumineux qu’habilement elle remonta contre mon ventre qu’il écrasait jusqu’au nombril. Elle était très bien équipée et j’eu peur. Dans mon oreille elle dit doucement « good girl, don’t worry, you’l like it, soon ». Puis elle retroussa ma robe et descendit ma culotte qui tomba au sol. Puis tout en continuant de danser, elle m’écarta fortement les fesses avec ses deux mains et fit le tour de la salle pour que tous les spectateurs en profitent bien.J’étais honteuse et inquiète pour la suite. Elle mouilla ses doigts dans ma bouche puis me pénétra l’anus tous en continuant le slow. Puis elle s’écarta un peu m’enleva ma robe, se mit dans mon dos et continua le slow en me caressant le clitoris que les spectateurs ne quittaient pas des yeux. On refit ainsi le tour de la salle et je voyais cette fois-ci leurs visages réjouis ou tendus et leurs regards brillants. Je commençais à être excitée et à mouiller. Elle le sentit et pénétra bahis şirketleri son sexe avec des doigts puis montra à tous qu’ils étaient trempés. Il y eu des applaudissements. Elle continua de me masturber d’une main et de l’autre caressa mes tétons qui durcirent de façon arrogante.Elle me retourna et mis mes mains sur ses hanches et se recula. Mon corps s’inclina en avant. Quand j’eu le visage à hauteur de son bassin elle remonta sa robe faisant surgir sa grosse bite. Elle me dit « suck it my sweetheart, and say us how is the taste ». J’ouvris la bouche et pris son gland entre mes lèvres. Elle poussa et enfourna son pénis puis me dit « move slut and suck it well » Je me mis à sucer rapidement et profondément et il y eu de nouveau des applaudissements. Son pénis durcissait et touchait le fond de ma gorge. J’avais du mal à ne pas me contracter mais cette situation de soumission en public m’excitait. Je sentais la mouille qui coulait les longs de mes cuisses. Elle fit durer longtemps jusqu’à ce que mes muscles contractés me fassent mal. Elle semblait inusable.Le public commençait à s’ennuyer. Elle se mit derrière moi, me fit rester jambes tendues un peu écartées avec les mains posées au sol devant moi puis elle pénétra mon sexe ruisselant. Je commençais à sentir monter le plaisir sous ses coups de boutoir au fond de mon vagin. Elle dut le sentir car elle me claqua les fesses pour me ralentir. Il y eu encore des applaudissements.Enfin d’un coup elle se retira en enfonça complètement son long mandrin dans mon anus en le dilatant d’un seul coup. Je hurlais de douleur et de surprise. La salle applaudit encore. La douleur diminua un peu. Elle me lima le cul longtemps avec toute la longueur de son membre. Je sentis que la sensation changeait, se transformait doucement en quelques chose d’agréable puis en vrai plaisir. Je jouis du cul en criant mon bonheur. La salle debout applaudissait et je vis Pierre qui passait avec une corbeille pour ramasser les pourboires.Quand elle se retira, elle rabattit simplement sa robe et retourna à sa table de jeu ou Pierre lui apporta sa collecte. Elle compta et dit « it’s OK, good nigth with your whore ».Au retour des vacances je n’ai plus revu Pierre mais j’aimais la sodomie bien faite.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir