Chantal, la sœur de Marilyn. Ch.3

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Chantal, la sœur de Marilyn. Ch.3Chapitre 3 : Chantal devient femmeJ’ai un de mes doigts dans la chatte de ma nièce et elle me supplie de lui faire l’amour. Ma bite reprend de la vigueur dans sa main mais pas suffisamment pour satisfaire à sa demande.- Suce-moi un peu, Chantal, juste un tout petit peu pour bien préparer mon sexe.Je me place tête-bêche sur le coté de ma nièce pour voir ce qu’elle va faire avec mon sexe devant sa figure pendant que je prépare sa jeune chatte. En préliminaire, elle lèche ma queue qu’elle tient d’une main puis elle me suce la bite sans aucune hésitation. Rapidement, je suis obligé de détourner les yeux. Rien que de voir ce joli visage plein de taches de rousseur, avec ses yeux fermés et sa bouche qui englobe mon gland jusqu’à sa corolle, je pourrais jouir.Je me concentre sur sa chatte. J’essaye d’insérer un deuxième doigt mais Chantal est trop contractée et pas assez lubrifiée.-Détends-toi, bébé. Laisse ton corps se détendre et laisse-moi t’ouvrir un peu. Tu es très étroite ma puce.Sa bouche lâche ma bite et mon deuxième doigt en profite pour se joindre au premier et séparer un peu plus ses petites lèvres divinement ourlées. Chantal à un petit gémissement de douleur mais son sexe devient plus souple et plus glissant au fur et à mesure que je masse sa gaine étroite. Je suis impatient de mettre autre chose dans ce petit trou brûlant et je murmure dans son oreille.- Tu seras une très belle femme, Chantal. Ton clito est une merveille ! Je n’en ai jamais vu d’aussi beau et aussi érectile.Ma nièce retire ma bite de sa bouche pour me dire.-Plus que celui de ma sœur…-Aucune comparaison ! Le sien est minuscule à côté du tien.Tout en continuant de faire glisser mes doigts dans sa chatte, j’ajoute pour bien l’exciter.- Tu as des seins incroyables, on a envie de les croquer ! Caresse-les, Chantal, joue avec tes adorables seins.Je soulève sa main libre pour la poser sur son aréole grumeleuse et son téton gonflé.- Ah, ta chatte est toute chaude, bien cachée sous une belle toison rouge, tellement serrée. Tu aimes ce que je te fais Chantal ? T’as envie que mon sexe remplace mes doigts… c’est ça que tu veux, ma chérie ?Son corps tremble mais dans un souffle elle murmure « ouiii » et sa respiration s’accélère.- Je vais t’aimer Chantal, comme une reine !Je retire mes doigts et je me place entre ses jambes. Elle écarte ses cuisses largement et c’est sa main qui guide mon sexe vers son sexe maintenant ruisselant de mouille. Je frotte le bout de ma bite le long de sa fente entrouverte avant d’y placer mon gland rougeâtre. Je pousse en avant et je constate que la porte du paradis n’est pas déverrouillée.Ma petite nièce chérie est encore vierge ! Je pose mes lèvres sur les siennes et sa langue cherche immédiatement la mienne pour notre premier baiser d’amour. Un léger coup de rein et Chantal grogne dans ma bouche. Par réflex je me retire de sa chatte et je lui demande si elle veut que j’arrête, elle fait « non » de la tête et reprend voracement ma bouche pour aspirer ma langue.Heureusement qu’elle ne m’a pas dit oui, car je ne sais pas si je l’aurai écoutée. Je repositionne ma bite en m’aidant de ma main pour bien placer mon gland au bon endroit et dans l’axe. Je pousse plus fort et je vois qu’elle fait la grimace lorsque je bute sur sa virginité…mais tout d’un coup…Plop ! Mon gland glisse plus loin dans sa gaine d’amour.Chantal gémit et une petite larme coule sur sa joue quand je commence à bouger en elle pour essayer de m’enfoncer plus loin.Heureusement que sa chatte est bien humide car elle est tellement étroite et serrée que j’aurai pu lui faire mal. Je prends tout mon temps pour habituer cette jeune pucelle à une bite comme la mienne. J’essaye d’oublier les gémissements de ma petite nièce et progressivement les 3/4 de ma queue sont dans son sexe.-Tu veux que j’arrête, Bébé,- Aaahhh, non ! Pas maintenant ! Chantal a les yeux un peu hagards mais ajoute à haute voix.- J’ai eu un peu mal…mais maintenant que je ne suis plus pucelle, je la veux encore ! Toute entière ! Continue ! Ne t’arrête surtout pas !- A tes ordres princesse !Je commence à aller-venir dans cette grotte miraculeuse au doux clapotis de la mouille qui l’humidifie. Ça glisse, c’est doux et son vagin accepte assez facilement cette intrusion et il se contracte même divinement autour de ma bite. Elle ne dit rien, elle geint doucement.Alors je commence à la baiser très doucement et ma bite vas et viens dans son sexe tout chaud et de plus en plus glissant. Je suis afyon escort agréablement surpris par l’élasticité de sa jeune chatte car, contrairement à sa sœur ainée, son vagin accepte beaucoup plus facilement ma grosse queue.À chaque poussée, je gagne quelques millimètres et à chaque fois Chantal pousse un petit cri… mais pas douleur. Elle doit sentir mon sexe dans une région que son petit copain n’a sûrement pas atteint. Cinq minutes plus tard, je la baise comme une grande et mon gland bute enfin sur le fond de son vagin pour masser son long clito avec le bas de ma queue. Chantal pousse des cris de plaisir et dans un long râle strident, elle jouit en écrasant sa toison rouge sur la mienne dans un sursaut de tout son jeune corps en transe.Je la serre dans mes bras pour bien me coller à son corps et je me régale de son orgasme qui, par vagues successives, balaye son corps pour finir dans sa chatte si étroite que je peux sentir chaque spasme sur ma queue bien enfouie dedans. Je reste comme ça sans bouger car je n’ai pas envie de jouir tout de suite.Le corps de Chantal se détend et ça me permet de gagner encore quelques millimètres pour que nos deux corps ne fassent plus qu’un. Quand elle ouvre ses yeux et que je lis le plaisir qu’elle ressent, je la baise de nouveau, profitant de la douceur de sa chatte maintenant à ma taille et à ma disposition. Sa tête roule dans tous les sens et je me penche pour att****r un de ses longs tétons stimulés par une forte excitation et je le suce sans me demander si je lui fais mal.Chantal va de nouveau jouir, je le sens aux contractions de sa chatte sur ma bite. Quand de nouveau elle se cambre pour absorber le plus possible la queue qui la fouille, je me laisse aller et je crache mon sperme en elle tout en poussant des grognements de plaisir.Elle feule encore durant de longues secondes, et soudain sans crier gare tout son corps s’écroule en tremblant sur le lit. Cette semi-chute m’entraine aussi dans son élan et je me retrouve allongé sur l’ensemble de son corps en sueur.Nous restons un temps infini l’un sur l’autre. C’est chaud, doux et je n’ai pas envie de rompre le charme précaire de ce moment impensable il y a peu de temps. Mes couilles vides et sa chatte remplie de ma semence, je sors doucement mon sexe du sien et appuyé sur mes deux bras je la regarde. Elle est un peu dans les vaps, les yeux retournés, le corps toujours en transes car elle tremble encore et son bassin se soulève par saccades.Je m’allonge à côté d’elle un peu inquiet en me demandant si tout va bien ou si je n’ai pas été trop loin et trop fort avec cette jeune pucelle. Mais quand j’ai senti ma bite au fond de sa chatte, je réalise qu’après, tout a été un peu flou et mes instincts de mâle en chaleur ont pris le dessus.Enfin, les yeux verts de Chantal retrouvent leur beauté malgré quelques larmes qui coulent sur ses joues et de sa voix un peu faible elle dit.- C’était incroyable, Tonton, inimaginable et tellement fort !Elle att**** ma bite un peu mole et tirant dessus elle ajoute.- Tu vas encore me baiser, hein Tonton. Oui ! Je veux que tu me baises toute la nuit ! Dis oui, Tonton…Mon dieu, qu’ai-je fais. Chantal en redemande encore ! Bien sûr que je suis d’accord, mais j’ai plus de 50 ans, et quand Chantal lèche et branle ma bite, je vois bien que mes frasques des dernières heures ont une influence sur une prochaine érection.- Je veux encore ta bite dans ma chatte, Tonton.Déclare Chantal d’une voix péremptoire alors que ses attentions ne provoquent qu’un léger grossissement de ma queue.Mes craintes s’envolent quand je sens ses mains et sa bouche qui font tout ce qu’elles peuvent pour redonner de la vigueur à ma bite. Féline, elle grimpe sur moi pour se placer sur ma queue couchée sur mon bas ventre et elle frotte sa chatte poilue avec.- Huuummm, ça fait du bien, n’est-ce pas Tonton ? Je vais te faire encore bander même si ça me prend toute la nuit ! Tu aimes me voir sur toi, Tonton… demande innocemment Chantal d’une petite voix d’enfant.- Te voir ainsi est un enchantement, ma puce. J’ai un ange au-dessus de moi. Un ange un peu pervers mais un ange… adorable.- Regarde, mes seins semblent plus gros comme ça, n’est-ce pas, lorsque je me penche vers l’avant.J’att**** ses seins qui pendent pour les pétrir à pleines mains. Ma nièce sourit et apprécie car elle bouge un peu plus son corps sur le mien. Ses tétons sont outrageusement gonflés et longs entre mes doigts et je tire dessus. Quand Chantal halète et gémit je tire encore plus vers afyon escort bayan moi pour allonger ses seins en poire.- Ooooohhhh, tu vas me les agrandir Tonton ! Mais j’aime ça ! Et je sens quelque chose de dur entre mes cuisses !Effectivement je suis presque dur et je lui dis.- Vite ma puce ! Mets-la en toi !. Je sens que si ma bite retrouve sa merveilleuse chatte si serrée mais si accueillante, elle sera complément en forme pour lui donner du plaisir.Sa main att**** ma queue, de nouveau presque raide, et elle s’enfonce ma queue dans sa chatte.Et ça fonctionne !Quand ma queue se retrouve dans son sexe trempé de nos jus, je suis instantanément en complète érection à la grande joie de ma nièce Chantal.- Oooohhhh, mon dieu ! Crie Chantal en se l’enfonçant le plus loin possible dans sa chatte. Je savais bien que tu pourrais de nouveau !Je sens la chaleur de cette introduction puis elle débute de longs mouvements lascifs, qui la font aller et venir sur mon sexe. Sa figure est pleine de contraste. Elle sourit, geint et grimace en même temps comme si parfois ma bite lui faisait mal. Mais elle insiste et bon sang, c’est sublime.Ah… quel spectacle de voir cette l****a qui se dresse devant moi, toute fière d’avoir mâté son étalon pour le chevaucher à sa guise.Elle fait du trot sur ma queue dressée Elle dance sur mon membre fiché en elle. Elle se donne du plaisir sans s’occuper de moi, calquant son rythme sur les sensations qu’elle ressent. Parfois elle accélère les montées et les descentes, mais à d’autres moments c’est si lent que je pourrais la croire immobile. Ses cris et ses gémissements me prouvent le contraire.- Je te sens encore mieux comme ça. J’ai presque l’impression que tu vas me fendre en deux !Sous son plaisir les traits de son visage se déforment et elle commence à se mouvoir sauvagement et dans tous les sens.C’est reparti pour un tour. Elle rue, elle crie, elle tord son corps pour mieux prendre et sentir ma queue dans sa chatte.Soudainement elle part dans un nouvel orgasme qui se traduit par des contractions inédites de son vagin sur ma bite. Elle comprime mon sexe et fait monter en moi une autre poussée de plaisir qui se confond avec le sien.Je me cramponne brutalement à ses hanches étroites qui se crispent sous mes doigts. Dans un long gémissement, je me vide dans son vagin brûlant J’éjacule avec force et le corps que je tiens se raidit.La tête de Chantal remue de droite à gauche, et de sa gorge sort une sorte de longue plainte, mais elle remue encore de la croupe et je suis ses mouvements. En jets successifs mon sexe se vide lentement. Elle n’en finit pas de gémir et je sens sous mes mains les frissons qui parcourent l’échine de cette femme-enfant avec qui je fais l’amour. Elle feule encore durant de longues secondes, et soudain, sans crier gare, tout son corps s’écroule et elle se laisse tomber de tout son long sur moi, bras en croix, nez dans les poils de ma poitrine. Son menton reste calé dans mon cou et ses mains jouent sur mon torse.Quand enfin nos sens sont apaisés, je me dis que ma plus jeune nièce est une bombe sexuelle, une petite salope dont je deviens accro. Je suis bien, elle semble l’être aussi. J’ai joui violemment, je suppose qu’elle également. Donc notre repos de quelques minutes est bien mérité.Nous restons un temps imprécis l’un sur l’autre et ma bite ne débande même pas. L’envie de ne pas bouger, de ne pas rompre le charme reste mon unique souci. C’est chaud, doux, vibrant lorsque je caresse son petit postérieur en glissant un doigt dans sa raie des fesses. Ses mains sur ma poitrine caressent ma fourrure poivre et sel et elle me demande.- Tu as jouis aussi fort que moi… Tonton…- Ooohhh, ouiiii, mon bébé d’amour. Je n’ai jamais joui aussi violemment ! Je n’arrive même pas à débander !- Ouiii je le sens ! Je suis pleine de toi. Baise moi encore tonton pendant que tu es encore bien dur.- Chantal ! Il faut arrêter. Je vais finir par te faire du mal. Dis-je en pensant à sa sœur qui a souffert par ma faute.- Au contraire tonton ! Tu me donnes tellement du plaisir que je ne veux pas que cela s’arrête ! J’en veux encore … encore… encore.- putain de salope ! Je vais te prendre d’une autre façon…Je pousse ma nièce pour me retirer de sa chatte qui s’agrippe à ma queue et je la mets à genoux. Mes mains écartent ses fesses pour regarder sa chatte béante bordée de fourrure rousse, trempée par nos sécrétions intenses, toison rousse qui s’étend entre ses cuisses en diminuant de volume et d’épaisseur. Mais escort afyon c’est le petit trou au-dessus, bordé de légers poils de la même nuance qui m’intéresse.- Tonton !Crie Chantal surprise lorsque mon doigt sonde délicatement son anus.- Tonton… tu ne vas pas la mettre dans mon cul ! Elle est beaucoup trop grosse !Je n’avais pas prévu de faire une telle chose, mais le fait qu’elle sait qu’on peut le faire, attire mon attention.- Non ma puce. Mais tu as un trou du cul si mignon que ça donne envie.Je passe ma main sur sa chatte dégoulinante, avant d’ajouter, en commençant à glisser ma bite entre ses lèvres intimes.- Dis-moi, est ce que tu laisses Paul te faire ça ?- Quoi, Tonton ?- Tu lui laisses mettre un doigt et peut être… sa bite dans ton cul. Pour te sodomiser ma puce.- Oui…il fait ça quand il est en colère et qu’il veut me faire mal parce que je ne veux pas son sexe dans le mien. Comme je sais que ça l’excite je fais semblant d’avoir mal. Mais sa bite est plus petite que la tienne. Je ne pense pas que mon petit trou pourrait s’adapter à une grosse bite. J’en frémis, rien que d’y penser.- Tu pourrais être surprise, bébé. Le corps d’une femme a des ressources incroyables. Peut-être qu’un jour tu me laisseras essayer ? Je serais très doux avec toi ma puce.Comme elle ne dit rien et semble réfléchir, je lui rappelle que ma bite est effectivement grosse en m’enfonçant d’un seul coup au fond de sa chatte qui s’est resserrée quelque peu. Mais maintenant rodée aux dimensions de ma queue, elle accepte facilement cette intrusion.- AAaahhh, ouiiiii, Tonton. Baise-moi avec ta grosse bite, baise-moi fort !On ne peut résister à une telle invitation de la part d’une jeune fille qui utilise maintenant des mots crus pour s’exprimer.Je commence mes allers retours dans cette merveille du corps féminin et Chantal m’accompagne en poussant son cul en arrière pour le claquer contre moi et émettre des sons bien reconnaissables, de deux corps humides en copulation sauvage.Je m’agrippe à ses seins qui pendent et gigotent et je regarde dans la glace de l’armoire ce corps gracile se faire monter comme une chienne en chaleur.Cette vision est presque effrayante. Je vois mon corps d’homme mur, agrippé comme un a****l sur cette jeune fille presque maigre, qui en grognant et haletant, pilonne cette croupe qui paraît si fragile.Mais je n’ai aucun remord. Bien au contraire. Cette vision me rend encore plus fou. Je rentre en elle comme un marteau-piqueur, ma bite frappant le fond de sa chatte à chaque poussée.Chantal a son énième orgasme et crie son plaisir comme une folle avant de s’écrouler sur le lit libérant du même coup ma bite au bord de l’explosion.Elle se retourne et crie.- Jute-moi dessus, Tonton ! Sur mon visage ! Sur mes seins ! Arrose-moi, Tonton.Cette petite n’arrête pas de me surprendre. Elle a surement visionné pas mal de vidéos porno sur internet pour avoir ce type de fantasmes.À genoux à coté de sa figure, elle prend ma bite au nœud écarlate à pleine main.- Gicle-moi dessus ! Exige ma nièce. Je veux voir gicler ton sperme ! Et vise bien !Je n’en reviens pas. C’est si étrange de voir son confortement et son insistance pour que je fasse ça.- Alors prend ça, salope ! Je grogne de plaisir et lui prenant sa tête dans mes mains, je vais donner satisfaction à cette femelle en chaleur.-Regarde ta bite Tonton, quand tu vas jouir ! Regarde ton sperme qui va frapper mon visage et mon corps. Tu vas adorer, Tonton !Je fais ce qu’elle me demande, ma main va chercher mes couilles pour les serrer et augmenter la pression. Je les sens gonfler et se durcir avant que je lâche tout. Je pousse un cri de jouissance et un énorme jet de sperme jailli de ma bite et viens s’écraser sur les joues de Chantal.- OUIIII, TONTON. Encore… encore…Crie Chantal en plein délire et frottant vigoureusement le bout de ma bite sur sa langue tendue, et presque comme si ma bite obéissait à ses ordres, mon corps tremble et je gicle sans arrêt comme un fusil à répétition.Jet après jet, mon sperme arrose le visage de Chantal, son nez, sa bouche, ses jeunes seins aux longs tétons, pour la noyer de foutre.Une fois complètement vidé, je suis doublement récompensé car lorsqu’elle rouvre ses yeux, je vois tout le plaisir qu’elle a d’être inondée de sperme.- WHAOU ! S’exclame Chantal en écartant de ses yeux le sperme qui coule.Elle saute du lit et se dirige vers le miroir et exprime sa joie en voyant son minois paré de ma crème de beauté.-La vache ! Quel volume t’a craché Tonton ! Incroyable.Elle ressaute sur le lit et se jette dans mes bras pour m’embrasser avant d’ajouter.- C’est moi qui te fais cet effet, Tonton… Tu es le meilleur Tonton ! Il va falloir que tu continues de t’occuper de moi. Je t’aime, mon Tonton d’amour.A suivre

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir